Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[L’industrie c’est fou] Dans le port de Rotterdam, des vaches à lait sur une ferme flottante

, , ,

Publié le

Une entreprise néerlandaise vient d’installer, dans le port de Rotterdam, une ferme flottante et vertueuse. 40 vaches seront chargées de fournir du lait aux habitants, en plein cœur de la ville.

[L’industrie c’est fou] Dans le port de Rotterdam, des vaches à lait sur une ferme flottante
La ferme flottante imaginée par Beladon.
© Beladon

Aux Pays-Bas, les habitants de Rotterdam pourront bientôt boire du lait issu… d’une ferme flottante. C’est le concept original de l’entreprise Beladon, qui vient de construire son site pilote dans le port de la capitale. Bientôt 40 vaches Meuse-Rhine-Issel y seront traites par des robots et brouteront dans un pâturage semblable à un jardin de 1200 mètres carrés. Objectif : qu’elles produisent jusqu’à 800 litres de lait par jour, qui sera ensuite pasteurisé voire fabriqué en yaourts sur place.

Ce projet permettrait, justifie Beladon, de réduire la pollution liée au transport des aliments jusqu’à l’assiette du consommateur final, et de s’adapter à une population mondiale croissante et de plus en plus urbanisée, à 68% en 2050 contre 55% à l’heure actuelle. L’entreprise s’est spécialisée dans la conception et le design de bâtiments flottants, imaginés pour connecter les habitants à leur environnement sans abîmer le paysage.

Un projet né à New-York suite à l'ouragan Sandy

C’est en constatant les dégâts générés par l’ouragan Sandy, à New-York en 2012, et la difficulté de se fournir en produits frais à cause des perturbations des transports qu’un ingénieur de Beladon, Peter van Wingerden, eut l’idée d’un lieu adaptable au climat, sur l’eau, capable de produire de la nourriture tout en jouant le rôle de "living lab" pour imaginer de meilleurs process de production alimentaire et de traitement de l’eau et des déchets avec des partenaires technologiques. Les autorités du port de Rotterdam ont donné leur feu vert.

Bâtie sur trois niveaux depuis cet été sur une plateforme flottante, la ferme est conçue pour faire partie d’un système d’économie circulaire : 80% de la nourriture des vaches provenant de déchets alimentaires de Rotterdam, collectés et amenés en camionnettes électriques. Elle devrait par ailleurs générer sa propre énergie : de l’hydrogène issu d’électrolyses alimentées par des panneaux solaires. Reste à savoir si les vaches n’auront pas… le mal de mer.

(Crédit photos: Beladon)

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus