[L’industrie c’est fou] Christo, l’artiste qui a développé l’emballage XXL

Simon Chodorge , ,

Publié le

Images Un spécialiste de l’emballage pas comme les autres… Le plasticien Christo est mort le 31 mai à l’âge de 84 ans. A la façon d’un maître d’oeuvre industriel, l’artiste a piloté ses chantiers pour donner naissance à des oeuvres monumentales.

[L’industrie c’est fou] Christo, l’artiste qui a développé l’emballage XXL
Une côte australienne emballée par Christo et Jeanne-Claude en 1968 et 1969.
© Christo et Jeanne-Claude / Shunk-Kender

Barils de pétrole, bâches de polyamide, blocs de polyéthylène… Les matériaux de l’industrie servaient aussi aux chantiers gigantesques de Christo Vladimirov Javacheff, moitié du duo d’artistes Christo et Jeanne-Claude. Le plasticien américain d’origine bulgare est mort dimanche 31 mai à l’âge de 84 ans à New York (Etats-Unis).

Célèbre pour ses projets réalisés “in situ”, l’artiste a donné une autre dimension à l’emballage en recouvrant des monuments entiers : le palais du Reichstag à Berlin (Allemagne), le Pont-Neuf à Paris ou encore deux kilomètres de côte près de Sydney (Australie). Dans cette carrière foisonnante, nous avons retenu trois projets.

Un mur de barils au gazomètre d’Oberhausen

(Crédit : Wolfgang Volz / Christo et Jeanne-Claude)

En 1998 et 1999, Christo et Jeanne-Claude investissent un site industriel : l’immense gazomètre d’Oberhausen dont l’exploitation a pris fin en 1988. “Le gazomètre, l'un des plus grands réservoirs de gaz au monde, mesurant 117 mètres de haut par 68 mètres de diamètre, a été construit en 1928-1929 pour stocker le gaz de haut fourneau (un sous-produit de l'industrie du traitement de minerai de fer)”, retrace le duo d’artistes sur son site. Dans ce grand espace reconverti en lieu d’exposition, Christo et Jeanne-Claude dressent un mur de 13 000 barils de pétrole d’une hauteur de 26 mètres et d’un poids total de 300 tonnes.

En Italie, Christo et Jeanne-Claude font marcher sur l’eau

(Crédit : Wolfgang Volz / Christo et Jeanne-Claude)

Christo et Jeanne-Claude marquent également les esprits en 2016 avec l’oeuvre The Floating Piers. Cette installation immense flirte avec le BTP pour relier la petite commune de Sulzano aux îles de Monte Isola et San Paolo sur le lac Iseo.

(Crédit : Wolfgang Volz / Christo et Jeanne-Claude)

L’oeuvre prend la forme de 220 000 cubes de polyéthylène à haute densité qui flottent sur trois kilomètres de long à la surface de l’eau. Sous l’eau, des cordages en UHMPE (polyéthylène de masse molaire très élevée) permettent de relier ce pont éphémère à des ancres pour le stabiliser. Les visiteurs qui marchent sur cette structure peuvent toutefois ressentir les vaguelettes qui font onduler la plate-forme.

(Crédit : Marcio De Assis / CC BY-SA 4.0)

Une oeuvre attendue à l’Arc de Triomphe

(Crédit : André Grossmann / Christo et Jeanne-Claude)

Difficile de ne pas évoquer le travail de Christo sans les emballages. Avant la crise du Covid-19, la capitale française attendait pour l’automne 2020 une oeuvre autour de L’Arc de Triomphe. Le décès de l’artiste ne remet pas en cause ce chantier mais le monument parisien doit désormais être empaquetté entre le 18 septembre et le 3 octobre 2021 avec 25 000 mètres carrés de tissu recyclable en polypropylène. D’ici là, une exposition est toujours prévue sur Christo et Jeanne-Claude au Centre Georges Pompidou de Paris entre le 1er juillet et le 19 octobre 2020.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte