L'Usine Auto

[L’industrie c’est fou] Cette voiture sportive imaginée par Nissan se pilote... à plat ventre

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

En images La voiture du futur pourrait se conduire allongé à plat ventre. Nissan a dévoilé le 16 décembre un prototype qui brouille la frontière entre le véhicule et l’exosquelette.

[L’industrie c’est fou] Cette voiture sportive imaginée par Nissan se pilote... à plat ventre
Jaebum “JB” Choi, un doctorant en stage chez Nissan Design America, a imaginé ce prototype.
© 2018 / All rights reserved / Jay McNally / Multi Media

Au premier abord, le prototype ressemble plutôt à un robot. Difficile d’imaginer un conducteur dans un véhicule qui fait à peine 66 centimètres de hauteur. Et pourtant, il y a bien la place pour une personne… À condition qu’elle s’allonge à plat ventre dans l’habitacle. Ce concept de voiture futuriste a été présenté par les équipes de Nissan Design America installées à La Jolla (Californie, États-Unis).

Porter une voiture comme un exosquelette

L’idée de base revient à Jaebum “JB” Choi, un doctorant en stage chez le constructeur automobile japonais. Dans le cadre de sa thèse, l’ingénieur s’est demandé à quoi pouvait ressembler une voiture de sport comme la Nissan GT-R en 2050. Ses travaux explorent le thème du “brain-to-vehicle” (ou B2V, “du cerveau à la machine”), “une future ère autonome où les machines peuvent incarner l'émotion d'un conducteur par le biais d'une connexion physique”, écrit Nissan dans une prose qui nous évoque les univers de Matrix ou de Tron.

Jaebum “JB” Choi explique s’être inspiré des exosquelettes pour dessiner ce prototype : “J'ai essayé de m'adapter le plus possible à la taille du corps d'une personne, comme si je portais une voiture. J’ai voulu créer une nouvelle forme de machine qui ne soit pas un véhicule à conduire mais l'espace où la machine et l'humain ne font plus qu'un."

 

Baptisé Nissan GT-R(x) 2050, le véhicule fait 2,9 mètres de longueur pour 1,5 mètre de largeur avec des pneus 21 pouces. Le conducteur est imaginé avec une combinaison et un casque qui intègre une fonction de réalité virtuelle pour observer la route. On peut s’interroger sur le confort d’une telle position et ces images partagées par Nissan restent très théoriques. Elles représentent toutefois l’avantage de proposer une vision beaucoup plus ludique de la voiture autonome.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte