Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L’Industrie c’est fou] Cette Fiat Coupé coupée (et décalée) abrite… une friterie

Sylvain Arnulf , ,

Publié le

Vidéo Habitué de la rubrique L’Industrie c’est fou, l’artiste Benedetto Bufalino détourne des objets du quotidien pour en faire des créations absurdes et poétiques. Son dernier coup de folie : une friterie sous forme de Fiat Coupé… coupée.  

[L’Industrie c’est fou] Cette Fiat Coupé coupée (et décalée) abrite… une friterie
La Fiat Coupé... avant transformation.
© Pitak - Wikimedia commons

A L’Industrie c’est fou, on est fans du travail de l’artiste français Benedetto Bufalino. Nous vous avons déjà présenté sa Ford Mondeo transformée en four en pizza ou encore sa Peugeot 206 transfigurée en table de ping-pong, posée sur le parvis de la gare de Massy TGV. On ne vous a pas parlé de la pelleteuse-aquarium, la betonnière boule à facettes, la caravane-piscine et autres œuvres délirantes…

Le plasticien va encore plus loin dans sa colonisation de l'espace public par la poésie et l’absurde avec son dernier travail, qui "sample" une nouvelle fois à la façon d'un DJ un modèle automobile pour créer un objet totalement inclassable.

Cette fois-ci, c’est un Fiat Coupé sur laquelle l’artiste a jeté son dévolu. Et le nom du modèle s’avère programmatique, comme souvent avec Bufalino : le Coupé a été... coupé. En deux, précisément, sur toute sa largeur. Et entre les deux tranches de ce sandwich métallique, une friterie a été aménagée.

Un morceau de making-of : 

 

Pourquoi réinventer la baraque à frites, objet iconique du nord de la France et de la Belgique ? Tout simplement parce que l’œuvre est le fruit  d’une collaboration avec le laboratoire créatif "La condition publique" à Roubaix, dans la banlieue de Lille, Odyssey Euralens et Mons 2025.Peut-être est-ce l’occasion de mixer les codes de la rue et du luxe, du populaire et de l’inaccessible (bien que le coupé Fiat ne soit pas le plus haut de gamme qui soit ?) On vous laisse décrypter les messages codés de la dernière œuvre de l’artiste français.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle