Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[L'industrie c'est fou] Cette distillerie va chercher de nouveaux parfums dans l'anus des castors

Simon Chodorge , ,

Publié le

La Tamworth Distilling a révélé le 11 juin sa nouvelle bouteille baptisée "Eau De Musc" et décorée sur son étiquette d'un castor. La présence du rongeur semi-aquatique ne doit rien au hasard. Il a prêté l'une de ses sécrétions pour la composition de ce bourbon.

[L'industrie c'est fou] Cette distillerie va chercher de nouveaux parfums dans l'anus des castors
Ce mignon petit castor sur l'étiquette est également à l'origine d'un précieux ingrédient pour la composition de la bouteille.
© Tamworth Distillering

L'heure est définitivement à la remise en question pour le bourbon. Il y a quelques jours, nous visionnions les images d'un accident spectaculaire dans une distillerie du Kentucky. Depuis le 22 juin, le précieux nectar américain est victime collatérale de la guerre commerciale entre les États-Unis et l'Union Européenne. En cette période de doutes, Tamworth Distilling, un établissement du New Hampshire (États-Unis), a lancé le 11 juin une nouvelle bouteille : "Eau De Musc". Un nom mystérieux qui cache des origines déstabilisantes (et pour une fois sur L'Usine Nouvelle, cette histoire n'a rien à voir avec Elon Musk avec un K).

Un "musc" have

Le bourbon de Tamworh Distilling doit son aura inquiétante à un composant inhabituel. Il a été découvert au détour d'un regard sur la liste des ingrédients certifiés par la Food and Drug Administration américaine. Il s'agit du castoreum. Un nom relativement explicite puisqu'il désigne en réalité une sécrétion huileuse et odorante produite par des glandes de castor. Ces glandes ne se situent pas à proprement parler dans l'anus du castor mais sont situées entre ce fondement et le pénis de l'animal. De quoi relativiser la situation même si cela reste peu ragoûtant au premier abord.

Pour ceux qui ne sont pas familiers du castoréum, rassurez-vous. Il a longtemps été employé en médecine et sert encore à la parfumerie au même titre que la cire d'abeille ou que le musc. Pour le castor, il a une toute autre utilité : il servirait à marquer son territoire, à imperméabiliser son pelage et peut-être même en tant que phéromone.

Avec un bourbon vieilli deux ans en fût de chêne, "Eau De Musc" se vante de notes coriaces et d'arômes de vanille. Le vieillissement en tonneau assure aussi un parfum d'huile de bouleau, d'aiguille de sapin et de gimgembre sauvage. Bref, une ode à la nature.

 

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle