[L'industrie c'est fou] Cet hélicoptère électrique se porte en bandoulière et entend concurrencer le jetpack

Une start-up australienne a mis au point le CopterPack, un genre d'hélicoptère personnel qui se présente comme une alternative verte aux traditionnels jetpacks. L'engin dispose de deux rotors de 90 cm de diamètre fixés à une espèce de sac à dos... mais la taille de la batterie utilisée laisse à penser que son autonomie est pour l'instant très faible.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Cet hélicoptère électrique se porte en bandoulière et entend concurrencer le jetpack
Le CopterPack est conçu en fibre de carbone, un matériau réputé pour sa légèreté.

Survoler les vagues australiennes sous un soleil ardent, libre comme l'air, tel un rapace majestueux... Ce rêve insensé est devenu réalité pour un pilote de la start-up CopterPack, qui a présenté fin mai son véhicule éponyme, censé révolutionner les déplacements individuels. L'engin en question semble être le fruit de l'union improbable d'un hélicoptère, d'un drone et d'un sac à dos. Il se compose de deux rotors à hélice de 90 cm de diamètre, dont l'angle d'inclinaison peut être modifié grâce à un joystick placé entre les mains de l'aviateur en herbe.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un secteur en expansion

Si l'apparence originale du CopterPack suffit à le distinguer de ses cousins jetpacks, la start-up a voulu pousser plus loin la différenciation. En effet, ce véhicule conçu en fibre de carbone n'est pas alimenté avec du carburant mais avec une batterie, une alternative présentée comme nettement plus écologique. Mise à part sa vidéo de présentation, l'entreprise n'a hélas fourni presque aucun détail sur les caractéristiques de son innovation. Impossible donc de connaître l'autonomie de cet hélicoptère personnel, mais au vu de la taille du dispositif, il paraît peu probable qu'il offre plus de quelques minutes de vol.

Les ingénieurs de la société semblent également avoir encore un long chemin à parcourir pour garantir une sécurité optimale aux potentiels clients. Bien sûr, le pilote de la vidéo semble parfaitement à son aise sous son casque et sa combinaison, mais que se passerait-il si l'une de ses mains venait à être happée par l'un des rotors ? CopterPack devrait prochainement ajouter plus d'informations sur son site internet, mais la compétition sera rude, car le secteur du vol individuel n'en finit pas de se développer. Même les commandos des Royal Marines ont révélé qu'ils s'y intéressaient de près...

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS