International

[L’industrie c'est fou] Ces tours d’habitation ont été construites grâce à 1 526 modules assemblés sur place

Franck Stassi , , ,

Publié le

Images A Croydon (Royaume-Uni), les plus hautes tours érigées en construction modulaire sont en voie d’achèvement. Ce procédé permet d’accélérer de 30% à 50% le temps classique de construction de gratte-ciel.

[L’industrie c'est fou] Ces tours d’habitation ont été construites grâce à 1 526 modules assemblés sur place
Les modules des deux tours ont été assemblés progressivement.
© Tide Construction Ltd

C’est une partie de Tetris grandeur nature qui prend fin à Croydon (Royaume-Uni), en banlieue sud de Londres. En plus sérieux. Le plus haut bâtiment en construction modulaire au monde vient d’y être achevé.

Deux tours résidentielles (546 appartements) de 135,6 mètres de haut, respectivement dotées de 38 et de 44 étages, ont été bâties grâce à 1 526 modules en acier empilés sur un podium en béton bâti au rez-de-chaussée. Les travaux de finition ont été réalisés en une semaine par étage, après la pose des modules. Seuls les derniers détails de l’élégante façade en terre cuite émaillée restent à achever, pour une livraison prévue en mai 2020.

Une opération menée en un temps record


Les modules entourent la structure de l'immeuble.

La construction des tours avait débuté en février 2018. La pose des modules a été menée en 35 semaines, permettant d’aboutir à un délai de livraison deux fois plus rapide que pour un gratte-ciel classique. "Bien que nous soyons fiers d'avoir livré la plus haute tour modulaire au monde, il ne s'agit pas de battre des records, mais de trouver des moyens innovants de construire des maisons meilleures et durables, plus rapidement", a indiqué John Fleming, président de Tide Construction Limited, la société chargée de piloter le chantier, et de Vision Modular Systems, la filiale qui a conçu les modules pré-équipés (cuisines, salles de bain, plomberie et câblage).

Le chef d’entreprise et les représentants de la municipalité de Croydon en profitent pour appeler le gouvernement à réformer le système d’octroi des permis de construire, et soulignent que la construction modulaire peut constituer une solution à la crise du logement au Royaume-Uni.

A Singapour, le français Bouygues Construction avait pour sa part inauguré au début de l’année l’ensemble immobilier Clement Canopy, lui aussi composé de deux tours (140 mètres de hauteur). Les 505 logements ont été intégrés dans des bâtiments découpés en 1 866 modules. Jusqu’au printemps prochain, ces immeubles resteront (avec 40 étages de moins) les bâtiments en construction modulaire les plus hauts à l'échelle du globe.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte