Environnement

[L’industrie c’est fou] Ces mangroves artificielles pourraient servir à lutter contre les inondations

Simon Chodorge , ,

Publié le

Images Les caractéristiques des mangroves inspirent l’ingénierie. Une équipe de chercheurs américains a présenté en février une “mangrove artificielle” capable de dessaler l’eau de mer. L’innovation pourrait aussi servir à réduire les inondations.

[L’industrie c’est fou] Ces mangroves artificielles pourraient servir à lutter contre les inondations
Les écosystèmes de mangrove sont très présents au Brésil, en Indonésie ou encore en Malaisie.
© Patjosse / Pixabay

De nombreux territoires en bord de mer affrontent cette problématique : la multiplication des inondations provoquée par le réchauffement climatique. Une innovation inattendue pourrait permettre de lutter contre ce phénomène. Le 21 février, dans la revue scientifique Science Advances, une équipe d’ingénieurs américains ont présenté un concept de mangrove artificielle.

Convertir l’eau salée en eau douce

Les caractéristiques des mangroves ont souvent intrigué les chercheurs. Ces arbres sont capables d’évoluer dans l’eau salée et de convertir cette ressource en eau douce grâce à une multitude de racines qui vont filtrer l’eau. Ces espèces produisent également une “pression négative” plus forte que les autres arbres lorsqu’ils évaporent l’eau grâce à leurs feuilles.

Les chercheurs ont aussi noté la capacité conductrice de la tige qui ne laisse passer que les molécules d’eau et prévient les bulles d’air. Un processus baptisé “osmose inverse” dans les systèmes de purification d’eau. Grâce à toute ces capacités, les écosystèmes de mangroves sont observés comme des réserves de biomasse précieuses et des "stabilisateurs" pour les zones côtières menacées par le réchauffement climatique.

“Nous abordons ce problème sous l’angle de l’ingénierie”

Issue de l'université Yale (États-Unis), une équipe menée par Menachem Elimelech a voulu construire un dispositif de dessalage qui imite cet arbre. “Nous ne sommes pas des biologistes, mais nous abordons ce problème sous l’angle de l’ingénierie”, explique l’un des auteurs de l’article.

Leur mangrove artificielle ne ressemble pas vraiment à un arbre mais elle imite le fonctionnement de cet écosystème. “La clé du succès de l’appareil est sa capacité à générer un niveau élevé de pression négative, similaire à ce que vous créez lorsque vous buvez à l'aide d'une paille, explique l’université Yale dans un article. Dans la mangrove synthétique, l'évaporation provenant de membranes spécialement conçues - agissant comme des ‘feuilles’ - crée une forte pression négative, qui entraîne le dessalement de l'eau salée à travers une ‘racine’ membranaire semi-perméable.” Un bloc de silicone poreux situé au milieu du dispositif permet enfin d’éviter la formation de bulles d’air lors du processus (voir photo ci-dessous).

Selon les chercheurs, l’innovation pourrait servir à purifier une eau dix fois plus salée que celle convertie par les mangroves. De tels systèmes pourraient permettre de recycler une eau très salée, comme celle produite par la fracturation hydraulique. Un autre auteur de l’article envisage des “villes éponges” et des bâtiments fonctionnant comme des mangroves artificielles pour absorber l’eau lors d’épisodes d’inondations.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte