[L’industrie c’est fou] Ceci n'est pas une voiture… mais un vélo électrique

Pour convaincre les automobilistes de pédaler, faut-il leur proposer d’enfourcher… une voiture à pédales ? C’est ce qu’imagine le fabricant de vélos allemand Canyon.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] Ceci n'est pas une voiture… mais un vélo électrique
Voici un vélo électrique qui ressemble à s’y méprendre... à une voiture.

Même si le vélo est le grand gagnant de l’après-confinement, et que les pistes cyclables temporaires dites "coronapistes" ne désemplissent pas dans les grandes villes, de nombreux automobilistes ne sont pas encore prêts à délaisser le confort de leur véhicule pour un deux-roues. Pas question d’affronter le froid ou la pluie, ni de quitter leur habitacle sécurisé, protégés de la pollution et des virus (pensaient-ils naïvement).

Le fabricant allemand de vélo à assistance électrique Canyon a peut-être la solution pour vaincre leurs peurs. Avec la collaboration de l'Université technique de Aachen (Allemagne), ses ingénieurs ont imaginé un vélo électrique qui ressemble à s’y méprendre à une voiture.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sous la carrosserie futuriste se cache une structure comparable à un vélo à assistance électrique horizontal, mais à quatre roues. Le pilote est en position presque allongée, pour davantage de stabilité. Pas de guidon : l’engin est manoeuvrable par deux sticks latéraux au niveau des hanches, avec un rayon de braquage de 7 mètres. L’autonomie serait d’environ 150 kilomètres.

La "coquille" qui protège l’utilisateur du vent et de la pluie est découvrable, comme sur un cabriolet. Derrière le siège du pilote se trouve un petit espace pouvant faire office de coffre, ou d’assise pour un enfant.

Ce véhicule d’un nouveau type pourrait, selon ses concepteurs, "évoluer sur route ouverte, et se faufiler si nécessaire sur les pistes cyclables si nécessaire". Cela reste à prouver, car pas sûr qu’un tel objet soit bien accueilli sur les pistes cyclables déjà bondées, ni même que ce type de slalom soit légal.

Canyon ne dit pas s’il souhaite réellement commercialiser un engin de ce type, parlant plutôt "de vision à atteindre". Cela explique que les détails techniques, comme le poids, le gabarit, le type de batterie, soient absents. Mais cela incitera peut être des "commuters" urbains à ressortir la bonne vieille caisse à savon, ou la voiture à pédales de leur enfance pour se rendre au bureau ?

Le making-of (en anglais)

0 Commentaire

[L’industrie c’est fou] Ceci n'est pas une voiture… mais un vélo électrique

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS