[L'industrie c'est fou] Ce robot-poisson se déplace en autonomie grâce à un capteur à ultrasons

Simon Chodorge ,

Publié le

Le Bionic Learning Network de Festo est de retour ! En dévoilant un robot-poisson, le groupe de recherche de l'entreprise allemande rappelle sa spécialité : le biomimétisme. Grâce à des nageoires inspirées de vrais animaux et avec l'aide d'un capteur à ultrasons, le BionicFinWave est capable de se déplacer en autonomie dans l'eau et les canalisations.

[L'industrie c'est fou] Ce robot-poisson se déplace en autonomie grâce à un capteur à ultrasons
Le BionicFinWave a été construit par un groupe de recherche spécialisé dans le biomimétisme.
© Bionic Learning Network - Festo

N’est-il pas mignon ? Le BionicFinWave, robot-poisson révélé par Festo le 11 juin, a de quoi faire chavirer les coeurs. Surtout, après la chauve-souris bionique quelque peu effrayante présentée par l’entreprise allemande spécialisée dans l’automatisation pneumatique et électrique.

Avec une longueur de 37 centimètres, une largeur de 19 centimètres et une hauteur de 5 centimètres, le BionicFinWave pèse 430 grammes. Une fois de plus, le pôle de recherche de Festo, le Bionic Learning Network, a rendu hommage au règne animal. En effet, les pièces du robot s’inspirent de la seiche et d’autres espèces de poissons qui utilisent leurs nageoires pour créer une vague continue le long de leur corps qui leur permet de se déplacer.

Grâce à ses nageoires en silicone reliées à deux servomoteurs, le robot peut évoluer dans tous les sens. Un troisième servomoteur est située dans la tête du poisson pour contrôler la flexion du corps de haut en bas. Certaines parties en plastique du robot ont été fabriquées avec une imprimante 3D.

Dans une vidéo, le BionicFinWave se déplace en autonomie dans des tubes en verre acrylique. Un capteur à ultrasons lui permet de s’orienter dans l’eau et d’éviter les parois. Il est également capable de transmettre des données grâce à des capteurs de température ou de pression.

Des applications dans le traitement des eaux

Malgré son aspect, le BionicFinWave n’est pas destiné à être un jouet de plage. Le Bionic Learning Network envisage d’autres usages comme les tâches d’inspection ou de récolte de données. Il pourrait ainsi être employé dans le traitement des eaux usées ou l’industrie de transformation.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte