[L'industrie c'est fou] Ce robot cuisinier pourrait être le futur bras droit des chefs

A l'occasion du Consumer Electronics Show 2021, la start-up britannique Moley Robotics a de nouveau présenté son robot cuisinier. Amélioré d'année en année, il pourrait bientôt concurrencer les chefs dont il copie les gestes.

Partager
[L'industrie c'est fou] Ce robot cuisinier pourrait être le futur bras droit des chefs
Le robot Moley est capable de réaliser 5 000 recettes qu'il a enregistrées.

Qui fait la cuisine ce soir ? La robotique s’invite chez vous pour prendre le relais et préparer plusieurs milliers de recettes. La start-up britannique Moley Robotics basée à Londres s’est de nouveau présentée au Consumer Electronics Show pour montrer son robot cuisinier qui s’améliore d’année en année afin de devenir le futur chef de la cuisine robotisée.

Robot multitâche et un partenariat allemand

Le robot Moley est capable de réaliser un nombre impressionnant de tâches. Il est doté d’une paire de bras anthropomorphes, reliée à un châssis fixé au plafond qui coulisse d’avant en arrière. Lors des démonstrations du CES 2021, on l’observe en train de saisir des ingrédients, manipuler des casseroles et des poêles, verser des aliments, faire fonctionner la plaque à induction et même nettoyer les assiettes et le plan de travail.

Crédits photos : Moley Robotics - Facebook

Ce robot est le résultat d’un partenariat avec l’allemand Schunk, multinationale spécialisée dans le domaine. Il est passé par 11 cycles de développement (contre 3 prévus initialement), afin de s'assurer que les spécifications, la fiabilité et les niveaux de sécurité requis ont été atteints. La main a été testée sur 100 000 cycles d'opération.

Répertoire de 5 000 recettes

Alors que Moley ne proposait qu’une seule recette en 2017, il dispose d’un répertoire en comprenant 5 000 à présent. Grâce à un système d’enregistrement 3D, le robot est capable en observant de vrais chefs de capturer leurs actions et reproduire leurs recettes. Il s’appuie pour cela sur des algorithmes personnalisés pour traduire le mouvement humain en mouvement numérique. Les propriétaires peuvent également enregistrer leurs propres recettes sur le logiciel de création de Moley et les ajouter au répertoire.

Interaction avec l’humain

Le système a été pensé pour que l’homme puisse prendre la main à tout moment si l’envie vient au propriétaire de Moley de cuisiner. Le propriétaire contrôle la cuisine via un grand écran tactile qui comprend toutes les différentes recettes. Il peut ajuster à sa guise une variété de paramètres comme les restrictions alimentaires spécifiques ou le type de cuisine.

Si l’homme peut encore se passer des robots, Moley dépend encore quant à lui de quelques coups de pouce de son maître. Le robot ne peut par exemple pas éplucher une pomme de terre ou couper des carottes en dés. Par conséquent, vous devrez entrer dans la cuisine pour un travail de préparation, ainsi que pour pré-peser les ingrédients dans son réfrigérateur intelligent ou les présenter sur le comptoir.

Un Moley vendu 280 000 euros l’unité

Le premier prototype de ce robot présenté en 2015 avait remporté le prix « Best of the Best » du CES de Shanghai. Sur son site, Moley Robotics prévoit que « la cuisine robotique commerciale sera adaptable et personnalisée aux besoins individuels, prenant en charge les hôtels, les restaurants, les établissements de santé et d'enseignement, ainsi que les maisons de retraite. En automatisant les processus, il réduit les coûts et fournit des aliments sains, fraîchement cuisinés et gastronomiques, de manière sûre et efficace. »

Des économies possibles si Moley ne coûtait pas un bras à ses acquéreurs en affichant un prix à 248 000 £ (environ 280 000 euros). Au cours du CES 2021, Mark Oleynik, PDG de Moley et ingénieur russe à l’origine du robot, a cependant déclaré qu’il prévoyait une « baisse considérable du prix » au fil du temps grâce aux économies d’échelle.

Le prix comprend l’installation complète de la cuisine avec électroménager, armoires, outils… il est conçu sur mesure pour chaque acheteur et s’adapte également aux envies de luxe des consommateurs, friands de marbre ou d’or. Des idées pour votre Noël 2021 ?

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Technicien Chimiste - Recyclage des Batteries F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Bessines-sur-Gartempe

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS