L'Usine Aéro

[L’industrie c’est fou] BMW fait planer les base-jumpers à l’électricité

Roman Epitropakis , , , ,

Publié le

Vidéo Le base-jumper autrichien Peter Salzmann a réalisé le premier saut en wingsuit équipé de propulseurs électriques. L’équipement a été réalisé en partenariat avec BWM par l’intermédiaire de ses divisions sur la mobilité électrique : BMW i et Designworks.

[L’industrie c’est fou] BMW fait planer les base-jumpers à l’électricité
Peter Salzmann a atteint la vitesse de 300 km/h le 6 novembre. Crédit photo : BMW.

Les amateurs de base-jumping ont pu avoir le plaisir de visionner la vidéo d'un saut particulier le 6 novembre 2020, dans les Alpes autrichiennes. Peter Salzmann s’est en effet jeté en wingsuit équipé d’un moteur électrique. Avec deux autres base-jumpers, il s’est ainsi envoyé en l’air depuis un hélicoptère à plus de 3000 mètres d’altitude et a atteint la vitesse vertigineuse de 300 km/h.

Ce saut est le résultat d’un projet de longue date développé avec BMW, actuellement en pleine transition vers la voiture électrique.

Plusieurs années de recherche

Tout commence en 2017, lorsque le professionnel autrichien de saut en parachute, Peter Salzmann planche avec un ami sur un moyen d’améliorer les performances de vol en wingsuit. Il se rapproche alors de BMW pour l’accompagner dans la concrétisation de son projet. Deux entités du constructeur allemand spécialisées dans les concepts de la mobilité de demain réalisent un partenariat avec lui : BMW i et Designworks.

Au cours des années de développement du wingsuit à propulsion électrique, les équipes ont dû travailler longuement sur la réduction du poids et la maximisation de l’ergonomie de l’équipement. Sur le site officiel de BMW, Salzmann explique : "Le confort et la sécurité sont les choses les plus importantes lors du saut. Ma liberté de mouvement est nécessaire pour que je puisse ouvrir le parachute plus tard."

Des modifications avant le résultat final

Le design a reçu de nombreuses modifications. Les propulseurs électriques, initialement positionnés à l’arrière ont par exemple été replacés devant le buste du sauteur suite aux discussions avec les experts aérodynamiques. Les premiers modèles ont été construits sans inclure l’équipement électronique pour simuler le poids et les dimensions et ont été testés dans l’Aerolab, la soufflerie de BMW.

Les composants définitifs du propulseur électrique sera finalement un mélange de fibre-carbone et d’aluminium, des matières très légères. Chaque propulseurs mesure 13 centimètres de diamètre et est alimenté par une batterie au lithium de 50V et de 12 kg. Le double réacteur tourne à 25 000 tr/min pour une durée de 5 minutes.

Pour l’heure nul ne sait si ce wingsuit sera utilisé par d'autres sportifs de l'extrême mais il est certain que ce saut réussi appellera à d’autres expériences similaires.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte