Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L'industrie c'est fou] Amphibio, la veste pour respirer sous l'eau

Rémi Amalvy ,

Publié le

D'ici à 2100, on sera sous l'eau, alors autant se préparer à y vivre ! C'est en tout cas ce que pense Jun Kamei, un scientifique japonais qui développe une veste aquatique grâce à l'impression 3D. Présentation.

[L'industrie c'est fou] Amphibio, la veste pour respirer sous l'eau
Avec Amphibio, il sera bientôt possible de respirer sous l'eau
© Jun Kamei

La planète chauffe. Selon les prédictions, d’ici à 2100, la température aura augmenté d’environ 3,2°C. Ce changement climatique va provoquer une montée des eaux. Elles submergeront les villes côtières et affecteront entre 500 millions et 3 milliards de personne. Il va donc falloir apprendre à nager, et à retenir longtemps sa respiration, car les déplacements seront souvent aquatiques !

C’est là qu’entre en scène le scientifique japonais Jun Kamei. En collaboration avec l’Université de Tokyo et le Royal College of Art britannique, il a développé, grâce à l’impression 3D, une veste dénommée Amphibio. Conçue pour un futur où l’humanité aura les pieds dans l’eau, elle est censée apporter un grand confort pour ceux qui passeront autant de temps immergés que sur terre.

Une technologie inspirée des insectes

Fabriquée à partir d’un matériau poreux et hydrophobe, Amphibio permettra de respirer sous l’eau, en récupérant l’oxygène présent dans celle-ci tout en se débarrassant de l’excédent de dioxyde de carbone.

Cette technologie est inspirée par certains insectes qui survivent sous l’eau grâce aux fines couches d’air piégées sur la surface de leurs peaux extrêmement hydrophobes, un peu comme s’ils avaient des branchies. Il a donc été possible de copier cette technique en développant ce tout nouveau matériau, grâce aux avancées permises par l’impression 3D.

Kamei prévoit désormais le développement d’Amphibio à échelle humaine. En effet, avec l’état d’avancement actuel du projet, des branchies de 32m² sont nécessaires pour suffisamment ravitailler un être humain en oxygène. Pas sûr que nos congénères du 22e siècle puissent se promener sous l’eau accompagnés d’un conteneur de la taille d’un petit appartement. Mais que notre scientifique se rassure, il lui reste un peu plus de 81 ans pour remédier au problème.

 

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

06/09/2018 - 09h06 -

Je ne suis pas sûr que la chaleur et la vapeur d'eau puissent s'évacuer aussi facilement que dans l'air respiré ? Et puis il y a les problèmes de la pression qui s’accroît dès qu'on s'enfonce dans l'onde ?
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle