[L'industrie c'est fou] À Copenhague, cette chambre d'hôtel se nettoie toute seule

Nous assistons à la naissance de la chambre d'hôtel autonome. Ouvert en janvier à Copenhague (Danemark), l'Hôtel Ottilia a des chambres qui se nettoient toutes seules grâce à une solution de la startup ACT Global. De quoi rassurer les maniaques des germes ?

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] À Copenhague, cette chambre d'hôtel se nettoie toute seule
Ouvert en janvier à Copenhague (Danemark), l'Hôtel Ottilia a des chambres qui se nettoient toutes seules grâce à une solution de la startup ACT Global.

Après les toilettes publiques automatiques, les chambres d’hôtel aussi se nettoient toutes seules. Ne fuyez pas tout de suite, l’approche est ici un peu plus haut de gamme. C’est en effet un établissement quatre étoiles de Copenhague (Danemark) qui opte pour cette solution. Ouvert en janvier 2019, l’Hôtel Ottilia a intégré dans ses chambre une technologie qui leur permet de se désinfecter toutes seules.

N’imaginez pas des robots nettoyeurs ou des lits capables de changer leurs draps en autonomie. L’hôtel danois s’appuie sur une solution de la startup ACT Global baptisée CleanCoat. Il s’agit en réalité d’un spray à diffuser sur les surfaces de la chambre pour éliminer les microbes. Semblable à du téflon, “le revêtement est transparent et inodore et il peut être appliqué sur toutes les surfaces”, indique l’entreprise. “Une fois exposé au soleil, une réaction photocatalytique débute qui décompose les microbes et purifie l’air.”

Un spray à partir de dioxyde de titane

Le composant principal du spray est le dioxyde de titane, révèle ACT Global. Un produit chimique présent dans la nature et qui sert aussi dans l’industrie comme pigment de peinture, ingrédient de crème solaire et additif alimentaire.

Pour appliquer cette solution, l’hôtel doit vider la chambre d’hôtel de ses meubles pour l’appliquer sur toutes les surfaces. Le revêtement doit aussi être renouvelé chaque année. La solution requiert donc un peu de logistique mais représenterait plusieurs avantages pour les acteurs de l’hôtellerie : diminuer les dépenses en eau, réduire la charge de travail pour les agents d’entretien et éviter les réactions allergiques avec les produits chimiques.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS