L'industrie automobile demande à Donald Trump des normes environnementales moins sévères

WASHINGTON (Reuters) - Les dirigeants de 18 grands constructeurs automobiles ou de leurs filiales américaines ont écrit au président Donald Trump pour lui demander de revoir les normes d'économie que l'administration Obama avait imposées à échéance de 2025.

Partager
L'industrie automobile demande à Donald Trump des normes environnementales moins sévères
Les dirigeants de 18 grands constructeurs automobiles ou de leurs filiales américaines ont écrit au président Donald Trump pour lui demander de revoir les normes d"économie que l"administration Obama avait imposées à échéance de 2025. Les nouvelles normes destinées à réduire la consommation de carburant résultaient d"un accord conclu en 2011 entre l"administration Obama et les constructeurs automobiles.

Dans un courrier envoyé vendredi et dont Reuters a pu prendre connaissance, les patrons de General Motors, de Ford, de Fiat Chrysler Automobiles et des filiales américaines de grands constructeurs étrangers comme Toyota, Nissan ou Volkswagen invitent Trump à revenir sur ce projet, notant que des "centaines de milliers" d'emplois sont en jeu.

Les nouvelles normes destinées à réduire la consommation de carburant résultaient d'un accord conclu en 2011 entre l'administration Obama et les constructeurs automobiles.

Elles couvraient les années modèle 2012-2016 et l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) avait jusqu'en 2018 pour décider d'augmenter encore les niveaux d'économie de carburant à l'horizon 2025.

Son directeur a effectué cette démarche dès le 13 janvier, huit jours avant l'investiture de Donald Trump, pour tenter de graver dans le marbre cette réalisation de Barack Obama.

Dans leur lettre, les dirigeants de l'industrie automobile demandent à Donald Trump de rouvrir ce dossier "sans préjuger du résultat" et se félicitent de l'attention portée par le nouveau président au développement économique et à l'emploi, notamment dans le secteur automobile.

Les nouvelles normes "pourraient menacer les niveaux de production futurs, mettant en péril des centaines de milliers, voire un million, d'emplois", ajoutent-ils. Or, l'emploi aux Etats-Unis est le cheval de bataille de Donal Trump. Le Président à pris à parti plusieurs entreprises, notamment dans l'industrie automobile, les menaçant de taxes si elles ne fabriquent pas aux Etats-Unis les produits destinés à ce marché.

Les dirigeants de Ford, GM et Fiat Chrysler avaient déjà évoqué le sujet lors d'une rencontre avec Trump à la Maison blanche fin janvier.

Scott Pruitt, le candidat désigné par Trump pour prendre la tête de l'EPA, a dit lors d'une audition au Sénat qu'il réexaminerait la décision de l'administration Obama.

La réforme était censée faire économiser 1.700 milliards de dollars aux automobilistes mais coûter 200 milliards de dollars sur 13 ans à l'industrie automobile.

Pour Reuters, David Shepardson, Véronique Tison pour le service français

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - MAMOUDZOU

PRESTATION RELATIVE AU DEPLOIEMENT D'UNE SOLUTION INFORMATISEE DE GESTION D'UNE FLOTTE DE VEHICULES.

DATE DE REPONSE 22/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS