L'Usine Matières premières

L’Indonésie hésite à reprendre l’export de minerai de nickel

Myrtille Delamarche , ,

Publié le

L’Indonésie, qui a interdit tout export de minerai brut en 2014 pour accompagner le développement d’une industrie métallurgique locale, envisage de rouvrir des discussions sur le cadre minier, a annoncé le ministre des Mines le 4 octobre.

L’Indonésie hésite à reprendre l’export de minerai de nickel © Myrtille Delamarche

Le gouvernement indonésien pourrait envisager de rouvrir l’autorisation d’export pour le minerai brut à basse teneur (1,8% de nickel contenu), que "personne ne sait transformer localement", a déclaré le ministre des Mines Luhut Pandjaitan le 4 octobre. L’industrie métallurgique indonésienne s’inquiétait d’un retour de l’autorisation d’export du minerai brut, qui mettrait en péril 12 milliards de dollars d’investissements. "Désormais, plus personne ici ne soutient l’export de minerai", a affirmé à Reuters Jonatan Handojo, directeur de la principale association des industries de la fonderie. Certains industriels, comme la compagnie minière publique Aneka Tambang, plaident néanmoins pour une réouverture partielle de l’export de minerai, dont les revenus financeraient de nouveaux investissements.

Un délai de 3 à 5 ans

Le ministre Luhut Pandjaitan a précisé que les miniers qui extraient d’autres minerais que le nickel pourraient se voir accorder un délai de trois à cinq ans pour réaliser les investissements nécessaires dans des outils de transformation, repoussant potentiellement à 2022 l’obligation complète de transformation locale du minerai.

Les industriels avaient massivement investi suite à l’interdiction décidée en 2014 par l’Indonésie d’exporter le minerai brut, pour favoriser sa transformation locale en produits semi-transformés comme la fonte de nickel (nickel pig-iron). L’Indonésie avait alors cédé sa place de premier importateur mondial de minerai aux Philippines, qui viennent de renforcer à leur tour leur législation minière, cette fois pour des raisons environnementales.

Myrtille Delamarche

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte