L'Usine Aéro

L'Inde veut reconvertir un porte-avions en hôtel de luxe

,

Publié le

L'INS Viraat, un porte-avions de la marine indienne, sera mis hors service en juin. Le ministère de la Défense indien propose de le métamorphoser en attraction touristique.


Crédits: CC

Bientôt, il sera possible de passer ses vacances à bord d'un porte-avions… Du moins c'est le souhait du gouvernement indien. L'INS Viraat fait sa dernière traversée pour la marine indienne, après soixante ans de service. Le gouvernement veut le reconvertir en hôtel de luxe, selon le Times India.

La croisière s'amuse à bord d'un ancien de la Royal Navy

D'après les informations du journal, le ministre de la Défense Indien aurait proposé à Nara Chandrababu Naidu, le ministre en chef de l'Andhra Pradesh -un état prisé par les touristes- de métamorphoser le porte-avions en "attraction touristique", une fois qu'il sera mis hors service en juin. Une joint-venture sera créée pour gérer l'établissement. Elle sera constituée de la Marine indienne, de l'état de l'Andhra Pradesh et d'une entreprise privée.

Le bateau-hôtel proposera diverses activités: voile, sports nautiques, deltaplane, croisières… Et sera équipé de 1 500 chambres.

L'INS Viraat est le plus vieux porte-avion du monde encore en exercice. Il a été conçu en 1944 par le constructeur britannique HMS Hermès. Il naviguait pour la Royal Navy, avant son transfert vers l'Inde en 1987. Il a notamment participé à la guerre des Malouines.

Une reconversion envisageable pour le Charles-de-Gaulle ?

En France, on pourrait imaginer le même destin pour le Charles-de-Gaulle… Le démantèlement de son prédécesseur, le Clemenceau, avait été un véritable fiasco. Il a été déconstruit en 2010, après 40 ans de service et à la fin d'une longue série de batailles diplomatiques et judiciaires. La Marine et le service des Domaines, propriétaire des matériels militaires en fin de vie opérationnelle, s'y sont repris à trois fois pour signer le bon contrat. Le Charles-de-Gaulle fêtera cette année son seizième anniversaire et devrait prendre sa retraite dans les années 2030. Encore quelques années au service de l'armée avant de penser à sa seconde vie !

Marine Protais

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte