L'Usine Aéro

L'Inde finaliserait son achat des Rafale français avant avril 2013

, , ,

Publié le

Selon les médias indiens, l'armée de l'air indienne a confirmé que les négociations avec Dassault Aviation, le constructeur du Rafale, avançaient bien. Le contrat MMRCA, estimé à 10 milliards de dollars, pourrait être conclu définitivement d'ici au mois d'avril prochain.

L'Inde finaliserait son achat des Rafale français avant avril 2013 © D.R. - MBDA/Dassault

La voie semble toute tracée pour Dassault Aviation. Et les doutes concernant les intentions de l'Inde dans l'achat des 126 avions de chasse Rafale balayés.

L'Indian Air Force (IAF), l'armée de l'air indienne, aurait confirmé le 20 septembre la finalisation du contrat avec Dassault Aviation dans les mois à venir. "Les négociations sont encore en cours. Nous espérons qu'au plus tard à la fin de cette année fiscale (en avril en Inde, ndlr), nous serons en mesure de clôturer les négociations et de finaliser le contrat", a confié à l'agence de presse IANS le chef d'état-major de l'IAF, le Marshal Norman Anil Kumar Browne.

"C'est un projet très complexe, et nos discussions (avec Dassault) portent sur plusieurs champs comme le transfert de technologies, l'offset (clause de compensation), et la délimitation de ce que notre constructeur local Hindustan Aeronautics Ltd va faire dans le projet et à quel prix", a-t-il précisé.

Le chef d'état-major de l'IAF s'est exprimé hier lors d'une conférence de presse tenue à Bangalore devant les médias indiens en marge de la réception d'un nouveau système de détection et de commandement aéroporté AEW&C fabriqué par le brésilien Embraer.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

21/09/2012 - 11h11 -

De toute façon, il reste ~ 150 avions à livrer à l'armée française dans le même temps, et les besoins de l'Inde ne peuvent être inférieurs à ceux de la France, à long terme. Donc, si toutes les technologies sensibles et innovantes sont conservées en France, pourquoi paniquer? Les indiens ont déjà produit beaucoup d'avions de combat par le passé (surtout d'entrainement d'ailleurs). Toutefois, est-ce les concurrents US étaient prêts à externaliser une telle production?... Il faut dire que la satisfaction des propres besoins US justifient depuis longtemps des chaines de montage de grande capacité. Ah si l'Europe, etc!
Répondre au commentaire
Nom profil

21/09/2012 - 11h10 -

Merci de nous donner une information enfin positive par ces temps de mauvaises nouvelles successives.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte