L’impossible prévision du prix des énergies fossiles

Le Débat national sur la transition énergétique s'intéresse aux évolutions des prix des énergies fossiles, nécessaires à l’élaboration de scénarios de mix énergétique. Mais des experts rappellent que des prévisions précises sont quasi-impossibles. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’impossible prévision du prix des énergies fossiles

Ce jeudi 27 juin, le comité de pilotage du Débat national sur la transition énergétique (DNTE), en présence de la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, s'est livré à un exercice de très haute voltige : prévoir les évolutions du prix des énergies fossiles. Alain Grandjean, président du groupe des experts du DNTE, se lance : "Dans le cadre des scénarios pour la transition énergétique, l’influence du prix des énergies fossiles est majeure."

Didier Houssin, directeur des marchés et de la sécurité énergétiques à l’Agence internationale de l’énergie (AIE), rappelle qu'à long terme, les hydrocarbures resteront dominants au niveau mondial dans le mix énergétique (75 % en 2050) et que leurs coûts seront durablement élevés. Il envisage une légère détente à court terme sous l'effet de l'accroissement de l'offre en Amérique du Nord grâce aux hydrocarbures non conventionnels. Mais pas question de s’avancer avec des prévisions précises à long terme, explique l'expert. Par le passé, la volatilité des prix a toujours déjoué les analyses les plus fines.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Nathalie Alazard-Toux, directrice Economie et Veille à l'IFP Energies nouvelles, met en avant l'importance de l'estimation des réserves. Selon elle, le monde disposait avant les premiers forages d’une réserve potentiellement exploitable de pétrole de 6 000 milliards de barils. 1 200 milliards de barils ont déjà été extraits. "En 2050, nous aurons produit la moitié de cette ressource, ce qui entraînera des risques importants de tensions". Elle n’hésite pas à parler de signal d’alarme à cette échéance. A cette date, c'est environ 30 % des ressources gazières qui auront été extraites, ce qui laisse plus de marge.

L’impact des gaz de schiste

Pour Thierry Bros, analyste à la Société Générale, la révolution "passée" des gaz de schiste aux Etats-Unis et celle "à venir" du pétrole de schiste aura un impact majeur. Selon lui, la facture gazière européenne en 2012 est de 100 milliards d'euros plus élevée que ce qu'elle aurait été avec des prix nord-américains, soit un surcoût de 0,8 % de PIB. Pour le seul secteur industriel, cette différence s'élève à 30 milliards d'euros. "Il vaut mieux réduire le prix de l'énergie que le prix du travail", en conclut Thierry Bros. Et d’ajouter que si nos voisins européens, et en particulier le Royaume-Uni, se mettent au gaz de schiste, la France n'aura d'autre choix que de suivre.

Une conclusion qui n'est pas du goût de la ministre Delphine Batho : "Etant en démocratie, ce ne sont pas les marchés qui choisissent les politiques énergétiques, c'est le peuple !" assène-t-elle. Sur les prix des énergies fossiles, elle se dit perplexe. "Les projections sur les prix sont apparemment incertains et aléatoires (...) Cela motive la nécessité de réduire la dépendance aux hydrocarbures, en plus de la nécessité climatique."

Ludovic Dupin

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS