L'Usine Santé

L'implantation du cœur artificiel Carmat enfin autorisée en France

Sylvain Arnulf ,

Publié le

L'Agence nationale de sécurité du médicament a donné son feu vert à l'implantation du cœur artificiel bioprothétique sur quatre patients en France.

L'implantation du cœur artificiel Carmat enfin autorisée en France © D. R.

Carmat va pouvoir tester son cœur artificiel en France. L'Agence nationale de sécurité du médicament l'a autorisé à implanter son cœur artificiel sur quatre patients dans le cadre d'une première étude clinique de faisabilité. Les dirigeants de la société créée en 2008 l'annoncent au quotidien Les Echos ce 24 septembre. Le directeur général de Carmat, Marcello Covitti, y voit un "chapitre fondamental de l'histoire de la société".

déja quatre autorisations à l'étranger

Les patients implantés devront "souffrir d'une insuffisance cardiaque terminale, avec un pronostic vital engagé et ne bénéficiant d'aucune alternative thérapeutique".
Carmat avait déjà reçu en mai l'autorisation de tester sa prothèse dans quatre centres de chirurgie cardiaque en Belgique, Pologne, Slovénie et Arabie Saoudite. La société, côtée en Bourse, a été fondée en 2008 par le chirurgien cardiaque Alain Carpentier.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte