[L’image du jour] Pour la première fois en France, Total fait le plein d’un porte-conteneurs en GNL

Derrière l’opération de routine, la mue d’un secteur. Le 30 avril, Total a rempli en gaz naturel liquéfié (GNL) son tout premier porte-conteneurs en France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’image du jour] Pour la première fois en France, Total fait le plein d’un porte-conteneurs en GNL
Total présente le Gas Agility comme le plus grand navire avitailleur en GNL du monde.

Moins de fioul lourd et plus de gaz naturel liquéfié (GNL). Le secteur du transport maritime diversifie ses carburants pour réduire ses émissions polluantes. En pleine transformation lui aussi, le groupe pétrolier Total a avitaillé un porte-conteneurs en GNL le 30 avril au terminal méthanier de Dunkerque (Nord). C’est la première fois qu'une telle opération s'est déroulée en France.

16 400 mètres cubes de GNL

Livré en 2020, le navire Gas Agility affrété par Total avait déjà effectué des avitaillements à l’étranger. La journée du 30 avril a toutefois été marquée par plusieurs manoeuvres inédites en France : Dunkerque LNG (l’exploitant du terminal) a chargé son premier navire de petite taille en GNL et le terminal des Flandres sur le port a réalisé sa première opération d’avitaillement en GNL.



(Le porte-conteneurs CMA CGM Jacques Saadé aux côtés de l'avitailleur de Total. Crédit : Total)

Ces opérations ont permis de « souter » le bateau CMA CGM Jacques Saadé, le plus gros porte-conteneurs au monde propulsé au GNL. Environ 16 400 mètres cubes de GNL ont été transférés dans le navire.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Virage de Total vers le GNL

« Nous sommes ravis de la collaboration avec Dunkerque LNG pour cette première opération sans précédent en France et qui démontre ainsi l’agilité de nos solutions d’avitaillement en GNL pour servir les marchés d’Europe de l’Ouest et du Nord », se réjouit dans un communiqué Jérôme Leprince-Ringuet, vice-président de Total Marine Fuels.

Ce premier avitaillement illustre aussi le virage de Total vers le GNL et les énergies renouvelables pour prendre de la distance avec le pétrole. Se présentant désormais comme un groupe multi-énergies, l’entreprise veut réaliser 50 % de ses ventes grâce au gaz d’ici à 2030.

A LIRE AUSSI

Cet objectif va passer par un agrandissement de la flotte d’avitailleurs en GNL de Total. Un navire de 18 600 mètres cubes identique au Gas Agility est en cours de construction et devrait rejoindre la flotte du groupe d’ici à 2022 pour desservir la région méditerranéenne. Ce futur souteur devrait d’ailleurs servir à avitailler des paquebots de croisières, en plus d’alimenter les navires marchands. « Total partagera enfin l’utilisation d’un troisième navire avitailleur à Singapour », ajoute l’industriel.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS