[L'image du jour] Naval Group entame la déconstruction du sous-marin nucléaire Le Foudroyant

Le démantèlement du sous-marin nucléaire lanceur d'engins Le Foudroyant, désarmé en 1998, a débuté jeudi 9 septembre sur le site de Naval Group de Cherbourg (Manche). Veolia et Neom participent au chantier, qui vise à recycler près de 90 % des quelque 6 000 tonnes de la coque du navire.

Partager
[L'image du jour] Naval Group entame la déconstruction du sous-marin nucléaire Le Foudroyant
Le Foudroyant est le troisième SNLE français de première génération à être déconstruit.

Une page de l'histoire de la Marine nationale est en train de se tourner à Cherbourg (Manche). Un peu plus de 47 ans après sa mise en service et 23 ans après avoir pris sa retraite, le sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) Le Foudroyant est entré dans le bassin numéro cinq du site de Naval Group jeudi 9 septembre afin d'être complètement déconstruit. Ce chantier devrait mobiliser une soixantaine de personnes jusqu'en 2023.

Un chantier prévu depuis 2016

Le navire de 120 mètres de long, troisième de la série de la première génération des SNLE français, va ainsi subir le même sort que ses deux camarades Le Tonnant (1980-1999) et L'Indomptable (1976-2005), qui ont totalement disparu en février 2020 et en août 2021. Le Terrible (1973-1996) et L’Inflexible (1985-2008) suivront d'ici à 2026, seul Le Redoutable (1971-1991), transformé en musée en 2002, sera préservé.

Le marché de déconstruction des coques de ces navires historiques, d'une valeur de 120 millions d'euros, a été notifié à Naval Group en 2016 par la Direction Générale de l’Armement, qui avait fait retirer au préalable les installations nucléaires. Le spécialiste de la construction navale assure la maîtrise d'œuvre de ce chantier colossal, mais s'appuie notamment sur deux partenaires : la filiale de Vinci Neom, qui gère le désamiantage, et Veolia, en charge de la valorisation des déchets. Les coques des sous-marins, qui pèsent chacune environ 6 000 tonnes, seront recyclées à près de 90 %.

Bientôt une 3ème génération de SNLE

« Naval Group maîtrise l’ensemble du cycle de vie des SNLE : conception, réalisation, entretien/modernisation, démantèlement et déconstruction, souligne dans un communiqué Olivier Lezin, directeur du projet. Fort de cette maîtrise, et pour le compte de son client la Direction Générale de l’Armement, Naval Group est fier, aujourd’hui, de poursuivre avec ses partenaires, un programme totalement inédit en France ».

Le Redoutable et ses dérivés ont laissé place au Triomphant, au Téméraire, au Vigilant et au Terrible, mis en service dans la Marine nationale entre 1997 et 2010 et modernisés depuis. Mais le lancement de la troisième génération de SNLE français est d'ores et déjà prévu : le premier exemplaire doit être livré en 2035. En attendant, Naval Group est aussi pleinement mobilisé sur le programme Barracuda, dont l'objectif est de réaliser les nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque (SNA). Les navires de classe Suffren remplaceront ceux de classe Rubis, à l'image du Perle, endommagé par un incendie en juin 2020.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - EDF SA

Recherche d'un SI de gestion des plans, des surfaces et des occupants pour le parc immobilier du Groupe EDF, géré par la Direction de l'immobilier.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS