[L'image du jour] En vue des Jeux Olympiques, Paris accueille un Grand Palais éphémère (et écolo)

Le Grand Palais entre dans une phase de restructuration lourde. Paris disposera néanmoins d’un autre espace événementiel, éphémère. Situé rive gauche, il sera entièrement démontable.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'image du jour] En vue des Jeux Olympiques, Paris accueille un Grand Palais éphémère (et écolo)
Au fond d'une des nefs, les visiteurs pourront apercevoir la Tour Eiffel.

En juillet, le Grand Palais éphémère accueillera un forum consacré à la filière construction bois. Une thématique qui sied bien à ce nouveau bâtiment, qui vient d’être achevé dans le 7ème arrondissement de Paris, près de l’Ecole militaire. Conçu par la société lyonnaise GL Events, spécialisée dans l’événementiel, qui sera concessionnaire du lieu, ce nouvel ouvrage a été réalisé dans l’optique de compenser la surface perdue à l’occasion des travaux de réhabilitation du Grand Palais, situé sur l’autre rive de la Seine.

Dessiné par l’architecte français Jean-Michel Wilmotte, le bâtiment provisoire de 10 000 mètres carrés aligne les arguments verts - un moyen, aussi, de désamorcer les critiques sur l’occupation du Champ-de-Mars. “La double peau possède de fortes vertus non seulement acoustiques mais aussi thermiques et de ventilation, occasionnant de plus faibles dépenses énergétiques. La toile transparente visible depuis l’extérieur est un polymère de source minérale et non pétrolifère, générant 90 % d’énergie en moins dans la fabrication par rapport au verre”, explique la Réunion des musées nationaux-Grand Palais.

Une charpente en bois (labellisé PEFC) composée de 44 arches a permis de structurer un bâtiment d’une portée de 51 mètres en largeur et de 33 mètres en profondeur sans poteaux, facilitant l’installation d’événements. “La structure est en lamellé-collé, habillée à l’intérieur d’une coque qui garantit une forte isolation acoustique aux riverains”, précise l’architecte. La nef principale est longue de 145 mètres, la nef secondaire de 140 mètres. Le bâtiment atteint 20 mètres de hauteur. Une structure additionnelle, permettant de porter l’espace à 18 000 mètres carrés, sera installée chaque année pour les besoins de la Foire internationale d’art contemporain et le salon Paris Photo. L’électricité qui alimentera le site est garantie “100% renouvelable”, sans plus de précisions.

Les Jeux Olympiques associés au projet

Entièrement démontable et remontable, le Grand Palais éphémère doit accueillir des manifestations jusqu’en septembre 2024. Les épreuves de judo et de lutte, de rugby en fauteuil et de para-judo des Jeux Olympiques se dérouleront dans l’infrastructure. D’ici là, un happening chorégraphique ainsi qu’un projet de théâtre participatif sont prévus pour s’y installer, avant de laisser la place à plusieurs événements (défilés de mode, saut d’obstacles Hermès, salon Taste of Paris…) qui étaient jusqu’alors organisés dans le bâtiment originel, ouvert en 1900 et dont l’accueil du public avait été suspendu entre 1993 et 2005 pour des raisons de sécurité et de premiers travaux.

Le coût global du projet (40 millions d’euros) sera couvert par les revenus de location ainsi que les apports du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS