[L'image du jour] Ces abris de bus qui protègent aussi... les abeilles

En Angleterre et aux Pays-Bas, les insectes pollinisateurs bénéficient de nouveaux lieux refuges : des abris de bus, installés par Clear Channel. L’entreprise a repensé le toit de cette catégorie d’équipements urbains pour leur fournir le gîte et le couvert.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'image du jour] Ces abris de bus qui protègent aussi... les abeilles
Ces abris de bus nouvelle génération participent à la protection de l'environnement et à la lutte contre le réchauffement.

Peut-être avez-vous déjà réfléchi, en attendant le bus, à la meilleure manière de lutter contre le déclin de la population d’abeilles et d’insectes pollinisateurs. Pas besoin de vous gratter les cheveux : la réponse peut se situer au-dessus de votre tête. A Leicester (Angleterre), l’afficheur et fournisseur d’équipements urbains Clear Channel vient d’installer 30 arrêts de bus surmontés de bacs contenant des plantes sedum (adaptées aux fortes variations de température) et des plantes sauvages. Objectifs affichés : créer un réseau de “toits vivants” en pleine ville, sous le nom de “Bee Bus Stops”, et contribuer à réduire les îlots de chaleur. On recense 358 espèces d’abeilles dans le pays.

“Les nouveaux abris modernes seront parfaits pour les passagers et le mélange d'énergie solaire et de toits vivants est un autre pas en avant dans notre ambition d'être une ville neutre en carbone et adaptée au climat d'ici 2030”, se satisfait Adam Clarke, adjoint au maire de la ville de Leicester en charge de l’environnement et des transports. Dans le cadre d’un contrat courant sur dix ans, 475 arrêts de bus devraient voir leur mobilier remplacé par ce nouveau modèle. "Clear Channel travaillera avec des partenaires pour s'assurer que les matériaux des anciens abris sont réemployés, recyclés ou évitent la mise en décharge", assure l’entreprise.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Bancs en bambou et béton recyclé

Autre point fort de ces arrêts de bus de dernière génération, la présence de panneaux solaires sur certains d’entre eux. Une option qui a séduit depuis deux ans la ville d’Utrecht, aux Pays-Bas, où 316 équipements ont été installés. Des bancs en bambou permettent de s’asseoir, tandis que de petits moulins à vent complètent la panoplie énergétique de ce mobilier urbain, doté de lampes à LED. La base est en béton recyclé.

Sur le modèle retenu par Leicester, les panneaux publicitaires, point clé du business model, sont remplacés par des écrans numériques “alimentés par des énergies renouvelables”. Pas de quoi, toutefois, contrecarrer le mouvement de réduction de la place de la publicité en ville engagé par plusieurs municipalités, au risque de se priver du bénéfice de l’exploitation de ces mobiliers urbains.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS