[L'image du jour] A Rouen, réunion pour ou contre la réouverture de Lubrizol

,

Publié le

[L'image du jour] A Rouen, réunion pour ou contre la réouverture de Lubrizol
Autour de la table, à Rouen, les 25 membres de l'instance consultative Coderst (Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques).
© Claire Garnier

Personne ne manquait à l'appel mardi 10 décembre à 14h35 salle Eugène Nicolle à la Préfecture de Seine-Maritime à Rouen (Seine-Maritime). Les 25 membres de l'instance consultative Coderst (Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (7 représentants de l’Etat, 5 élus, 9 associatifs, 4 personnalités qualifiées) se sont déplacés, parfois accompagnés de leurs suppléants.

Cette réunion présidée par Yvan Cordier, secrétaire général de la Préfecture de Seine-Maritime, est une réunion à plus fort enjeu que d'habitude puisque les membres du Coderst auront, entre autres dossiers, à se prononcer pour ou contre le redémarrage partiel de l'usine Lubrizol.

Cette usine qui fabrique à Rouen des additifs pour lubrifiants et carburants est à l'arrêt depuis le gigantesque incendie du 26 septembre, qui a aussi frappé les entrepôts de son voisin Normandie Logistique. Alors qu'il n'est pas tenu de suivre l'avis du Coderst, le préfet de Seine-Maritime Pierre-André Durand a prévenu qu'il le suivrait, "quel que soit cet avis". Alors que la DREAL, direction générale de l'Environnement (Etat) et "gendarme" des installations industrielles à risque, a donné son feu vert au redémarrage partiel demandé par Lubrizol, l'arrêté du réouverture partielle du Préfet n'est donc pas acquis.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte