L'IGAS met en cause Bial et Biotrial

L'Inspection générale des affaires sociales (Igas) a rendu son rapport final concernant l'accident tragique survenu début janvier à Rennes lors d'un essai clinique. Celui-ci était mené par la société française Biotrial, pour le compte du laboratoire Bial, et a conduit à la mort d'un volontaire et à l'hospitalisation de cinq personnes. L'IGAS pointe la responsabilité des deux laboratoires et souligne trois manquements majeurs. Elle reproche d'abord à Biotrial son absence d'information sur l'évolution de santé du premier volontaire hospitalisé et la non-suspension de l'essai au lendemain de la première hospitalisation. Elle regrette aussi le fait qu'il n'ait pas demandé le consentement des autres volontaires alors qu'un premier volontaire était déjà hospitalisé. Enfin, elle déplore le fait que Bial et Biotrial n'aient pas informé sans délai l'autorité sanitaire, comme le prévoit la réglementation en vigueur. L'IGAS estime aussi que le choix de la dose de 50 mg était « insuffisamment précautionneux » de la part de Bial et de Biotrial. En revanche, l'IGAS « ne remet pas en cause les conditions d'autorisation du protocole BIA 10-2 474 » et dédouane ainsi l'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM). Ces conclusions ont été vivement critiquées par Bial. « Ce rapport ne permet de tirer aucune conclusion sur la cause concrète de l'accident, ni sur la mort d'un des volontaires ayant participé à l'essai clinique », a-t-il dénoncé. Il a aussi indiqué n'avoir toujours pas eu accès au dossier médical complet sur les volontaires, ce qui lui permettrait d'enquêter sur les causes de l'accident. Enfin, il explique avoir averti les autorités sanitaires et interrompu dès le 11 janvier, juste après avoir appris la survenue de l'accident par Biotrial.

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS