L'Ifi présidera mercredi à Paris une réunion sur la Grèce

LONDRES/PARIS (Reuters) - L'Institut de la finance internationale (Ifi), un organisme qui regroupe de grandes banques internationales, a annoncé mardi qu'il présiderait mercredi à Paris une réunion sur la Grèce, où seront concernés autorités officielles et créanciers privés.

Partager

L'Ifi ajoute que la réunion parisienne n'est pas isolée et qu'elle fait suite aux discussions techniques qui se sont déjà déroulées durant la semaine écoulée.

Selon des sources proches du dossier, des banques internationales sont déjà sur place mardi à Paris pour discuter du plan français de contribution du secteur privé au sauvetage de la Grèce.

Une autre source, bancaire, dit qu'une réunion de toutes les banques en question se tient au siège de BNP Paribas, sous la houlette de l'Ifi, afin de mettre en oeuvre les principes annoncés vendredi par l'organisme.

"Il y a eu une réunion ce matin à Paris. Seulement les banques, avec l'Ifi", a fait savoir à Reuters l'une des sources.

L'Ifi a dit vendredi que les banques étudiaient un nombre limité d'options, concernant une aide à la Grèce, et tentaient de définir les modalités de ces options.

Les banques françaises, qui sont les établissements bancaires étrangères les plus exposés à la dette souveraine grecque, ont proposé la reconduction volontaire des obligations grecques arrivant à échéance, mais suivant des modalités différentes.

Les sources ont ajouté qu'éclaircir le traitement comptable du plan français restait une étape cruciale pour passer à la vitesse supérieure.

Les politiques et les banquiers ont exprimé la semaine dernière leur espoir que la proposition française ne se traduise pas par un défait de paiement.

Cependant, l'agence de notation Standard & Poor's a prévenu lundi que les solutions proposées par Paris pour rééchelonner la dette grecque par des échanges de titres reviendraient vraisemblablement à placer Athènes en situation de défaut sélectif.

Selon le projet français, les porteurs d'obligations grecques réinvestiraient au moins 70% des remboursements obtenus des titres à échéance 2011-2014 dans des titres à 30 ans.

L'Ifi, qui représente des assureurs et d'autres institutions financières, ainsi que des banques comme BNP Paribas, Deutsche Bank, HSBC et la Société générale, joue un rôle informel en aidant les banques internationales à trouver un consensus sur leur contribution au sauvetage de la Grèce.

Alex Chambers à Londres, avec la contribution de Jean-Baptiste Vey à Paris, version française par Mehdi-Nicolas El Moueffak à Paris, édité par Wilfrid Exbrayat et Matthieu Protard

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS