L'idée de Berlin sur le traité est "naïve", selon Barroso

BERLIN (Reuters) - Le président de la Commission européenne a qualifié de "naïve" la proposition de l'Allemagne de modifier le traité de l'Union européenne car elle pourrait inciter d'autres Etats membres à suggérer d'autres changements, rapporte lundi un journal.

Partager

Selon des extraits de l'édition à paraître mardi du Frankfurter Allgemeine Zeitung, José Manuel Barroso a déclaré qu'il serait "quasiment impossible au regard du droit constitutionnel" de retirer les droits de vote des pays qui ne respectent pas les règles budgétaires fixées par Bruxelles, comme le propose Berlin.

Il a également soutenu que l'Union Européenne devait mettre en place une meilleure coordination économique afin de stabiliser la zone euro et estime en outre que les pays de l'Union doivent accroître leur compétitivité pour s'aligner sur le modèle allemand.

"Nous devons résoudre les déséquilibres de compétitivité en Europe (...) nous devons mieux coordonner notre politique économique, sinon nous ne serons pas capables de stabiliser notre monnaie unique" a déclaré Jose Manuel Barroso.

"Nous ne voulons pas que l'Allemagne soit moins compétitive. ce sont les autres Etats qui doivent devenir plus compétitifs."

Brian Rohan, Gwénaelle Barzic et Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 Commentaire

L'idée de Berlin sur le traité est "naïve", selon Barroso

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS