Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L'hydrolien contre vents et marées

, , , ,

Publié le

Enquête L’arrêt des investissements de Naval Énergies dans l’hydrolien français n’a pas tué la filière. Trois pionniers gardent le cap.

L'hydrolien contre vents et marées
Remise à l’eau après entretien de la turbine Sabella D10, au large d’Ouessant le 15 octobre.

Un sabordage… raté. Pour justifier son désengagement de l’hydrolien marin, Naval Énergies a cherché à couler la filière. En annonçant, le 25 juillet, la fin de ses investissements dans l’énergie des marées et la mise en liquidation de sa filiale OpenHydro, la filiale de Naval Group (à 60 %) soutenue par Bpifrance (36 %) a non seulement rejeté la faute sur les gouvernements français et britannique, mais aussi sur la technologie elle-même.

Dans son communiqué, l’entreprise créée en 2016 pour développer les énergies marines (marée, thermique et vent) explique que le "marché pour l’hydrolien se ferme". D’une part parce que la prochaine programmation pluri­annuelle de l’énergie (PPE) française ne prévoirait "que 100 à 150 mégawatts (MW) [de puissance hydrolienne installée] d’ici à 2028, soit 50 turbines de 2 MW dans dix ans", d’autre part parce que "le Royaume-Uni a fait le choix depuis deux ans de ne pas subventionner spécifi­quement l’hydrolien et donc d’exiger des coûts[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle