L'hydrogène intéresse les industriels de la mobilité

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'hydrogène intéresse les industriels de la mobilité

Territoire d’industrie pilote, le Nord Franche-Comté a signé son protocole avec l’État le 19?mars à Sochaux (Doubs). Avec ses 27 530?emplois industriels, c’est une des zones à la plus forte part d’emplois industriels de France. « Nous travaillions déjà depuis deux?ans sur les Territoires d’innovation de grande ambition », explique Didier?Klein, le vice-président de l’agglomération du Pays de Montbéliard. Un appel à projets qui a créé « une réelle synergie entre les acteurs économiques et universitaires autour de l’hydrogène », commente Jean-Claude?Lagrange, le vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté chargé du développement économique. « La labellisation Territoire d’industrie va nous permettre une plus grande rapidité d’exécution », se réjouit Didier?Klein.

Au cœur du projet, la création d’un institut de stockage de l’hydrogène. Avec un budget de 6?millions d’euros, les travaux de construction devraient commencer d’ici 2020. « Un important savoir-faire a été développé dans le cadre de recherches avec l’Université de technologie Belfort-Montbéliard (UTBM) et l’université de Franche-Comté, au sein notamment du laboratoire FuelCell », explique Didier?Klein. Une source d’énergie qui intéresse les industriels de la région, comme PSA, Alstom et Faurecia. « On est vraiment dans une phase de transfert de l’innovation à l’industrie », souligne-t-il. Comme le préconisait le plan Hulot pour le déploiement de l’hydrogène, ce projet consiste en la création d’un centre d’envergure nationale et européenne qui réalisera des tests sous gaz sur les réservoirs hydrogènes et ses composants, en vue d’une homologation. « Ce savoir-faire, surtout dans la mobilité, est bien présent sur le territoire. Cette labellisation valorise notre industrie portée sur le futur », assure Jean-Claude?Lagrange. Une réflexion plus globale est déjà menée autour de la formation et de la recherche dans le domaine de l’hydrogène et plus globalement dans celui de la transition énergétique. MobyPost – un premier projet de véhicule 100 % hydrogène [photo] – a d’ailleurs été présenté par l’UTBM à Matignon, le 21?mars?2019.

Et dans les autres territoires...

  • Carros La Région met sur pied un programme d’accompagnement des PMI à l’industrie du futur, « Région Sud Industrie 4.0 ». Entre?2019 et?2022, 50 entreprises en bénéficieront pour intégrer des technologies de production avancées et se numériser.
  • Grand Est Touraine Mecachrome initie à Amboise (Indre-et-Loire) un démonstrateur industrie?4.0. Le projet, estimé à 1?million d’euros, est piloté par son directeur R & D, Jean-Dominique Thévenin.
  • Grand-Orly Seine Bièvre Le marché d’intérêt national de Rungis (Val-de-Marne) verrait son rôle s’élargir au travers de la création d’un pôle d’innovation dédié à l’excellence alimentaire.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS