Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'homme providentiel de la plasturgieLe responsable du Centre technique de la plasturgie, érigé en société anonyme, va devoir rendre crédible auprès des PMI un Pôle européen passé très près du dépôt de bilan.

Publié le



L'homme providentiel de la plasturgie

Le responsable du Centre technique de la plasturgie, érigé en société anonyme, va devoir rendre crédible auprès des PMI un Pôle européen passé très près du dépôt de bilan.



Jean-Paul Besnard, 51 ans, qui accède à la direction du Centre technique de la plasturgie, est encore peu connu au sein de la profession. Il l'est un peu plus depuis que Jean Morand, P-DG de Cogémoule, l'a appelé à ses côtés pour l'aider à réaliser un audit du Pôle européen de plasturgie, installé à Oyonnax. A cette occasion, il a rencontré de nombreux industriels, dont les plus influents de la profession, qui, impressionnés, ont estimé qu'ils tenaient là l'homme qu'ils recherchaient en vain depuis deux ans. C'est donc à lui que va incomber la mission de relancer opérationnellement un Pôle passé très près du dépôt de bilan. Créé en 1990, celui-ci comporte une école d'ingénieurs, de la recherche et du développement et une activité de prestations aux entreprises. Dans ce dernier domaine, l'échec a été dramatique auprès des PMI, la cible principale, et a entraîné le licenciement du directeur général puis la démission du président du Pôle. D'où une réforme radicale, avec le regroupement de ces prestations dans un Centre technique qui sera constitué le 1er janvier prochain en société anonyme, séparé juridiquement du Pôle, qui restera une association. Jean-Paul Besnard devra développer cette société et la rendre rentable. Homme du Centre (la région), où il a fait l'essentiel de sa carrière, cet ingénieur électronicien, après une expérience de contrôleur de gestion dans une multinationale, a occupé des fonctions de direction dans plusieurs PMI travaillant le plastique. Démissionnaire de la dernière, il a pris en charge, à temps partiel, l'implantation d'une unité en République tchèque pour le compte d'un groupe belge. Mais il est déjà à pied d'oeuvre à Oyonnax, avec quelques idées précises : " Les priorités sont la constitution d'une gamme cohérente de prestations - ce qui passe par le décloisonnement des services -, l'amélioration de la réactivité à la demande - ce qui va nous conduire à mieux gérer notre logistique - et la modernisation de nos équipements ", affirme-t-il.

Il pourra compter sur l'appui de Paul Deguerry, qui vient de quitter la Banque régionale de l'Ain et qui préside depuis quelques mois le Pôle, mobilisant les énergies régionales et nationales pour la survie de celui-ci. Dans un univers professionnel où les fortes personnalités sont nombreuses et les relations entre elles compliquées (comme elles le sont entre les industriels d'Oyonnax, région leader de la plasturgie, et les autres), Jean-Paul Besnard fait pour l'instant figure d'homme neuf et presque providentiel. Il a manifestement, avec un solide professionnalisme, l'esprit clair, du sang- froid et du caractère. Mais il va devoir trouver très vite du chiffre d'affaires du côté des PMI. Tout en sachant que, après le mauvais départ de 1990 et la relance actuelle, il n'y aura pas, pour le Pôle, de troisième chance.

inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle