Economie

L'homme du Qatar qui mise sur l'industrie française

Arnaud Dumas , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

LVMH est le dernier trophée en date d'Ahmad Mohamed Al-Sayed, le directeur général du fonds souverain qatari. Le minuscule émirat aux moyens financiers colossaux a déclaré à l'AMF être monté à plus de 1 % du capital du groupe de luxe en 2011. En même temps, Qatar Holding achetait 2 % du capital de Total. Si l'émirat investit partout dans le monde (Volkswagen en Allemagne, Santander au Brésil, des mines d'or en Grèce...), la France apparaît de plus en plus comme la cible favorite des dollars qatariens, issus des réserves gazières. Qatar Holding mise dans l'industrie (Veolia, Vinci, Lagardère, Le Tanneur), le sport (Paris-Saint-Germain) ou l'immobilier (hôtel Royal Monceau à Paris, le Carlton à Cannes, etc.).

L'homme du Qatar qui mise sur l'industrie française © D.R.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte