Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L'heureux mariage entre Renault-Nissan et Daimler, construit pour durer

, , , ,

Publié le

Les patrons de l'Alliance Renault Nissan et de Daimler ont tenu un point presse lors du Mondial de l'automobile, ce vendredi 3 octobre. Ils ont annoncé la poursuite de leur collaboration, notamment via la fourniture par Nissan d'utilitaires à Mitsubishi Fuso, filiale de Daimler.

L'heureux mariage entre Renault-Nissan et Daimler, construit pour durer © D.R. - Renault

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

"Aujourd'hui nous avons douze projets importants en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, et d'autres à venir", a indiqué Carlos Ghosn. Celui-ci tenait avec Dieter Zetsche, le patron de Daimler un point presse ce vendredi 3 octobre sur le Salon de l’automobile. L'annonce principale a concerné la fourniture par Nissan d'utilitaires à Mitsubishi Fuso, filiale de Daimler.

Les deux patrons se sont également félicités du lancement de la nouvelle Renault Twingo et des Smart ForTwo et ForFour de Daimler, qui sont présentées au Mondial de Paris, et que les deux groupes ont élaboré en commun sur une même plateforme. "Un projet que nous avons démarré de zéro", rappelle Dieter Zetsche, qui souligne que le marché des "microcars" est appelé à progresser de 38% d’ici 2020. Les deux groupes vont également construire une usine commune au Mexique qui devrait produire pour les marques Infiniti et Mercedes.

Revenus doublés en six ans

"Les revenus annuels que chacun de nous retire de cette alliance ont plus que doublé en six ans", explique Carlos Ghosn sans donner aucun chiffre. Il a également indiqué que les économies de coûts relatives à ces projets communs sont "très significativement supérieures" aux deux milliards d'euros initialement annoncés par les deux partenaires.

Les deux patrons, relativement peu diserts, n’ont dressé aucune piste sur les prochains projets qu’ils pourraient mener ensemble. "Il y a beaucoup plus d’opportunités aujourd’hui de développer des projets en commun qu’il n’y en avait il y a deux ou trois ans", a seulement affirmé le patron de l’Alliance Renault-Nissan.

Patrick Déniel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle