International

L’héritier de Samsung entendu par la justice coréenne pour corruption politique

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L’héritier et dirigeant effectif de Samsung, Jae-yong Lee, va devoir s'expliquer devant la justice coréenne pour des accusations de corruption politique. Il encourt jusqu’à cinq ans de prison.  

L’héritier de Samsung entendu par la justice coréenne pour corruption politique
Jae-yong Lee (au centre), l'homme fort de Samsung, à nouveau devant la justice coréenne.
© Samsung

Samsung est plongé à nouveau dans l’incertitude. Son héritier et dirigeant effectif, Jae-yong Lee, retourne devant la justice coréenne pour des accusations de corruption politique. Il sera entendu par la division criminelle d’une haute cour de Séoul à partir du 25 octobre 2019, rapporte le journal The Kyunghyang Shinmun.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte