L'exosquelette made in France roule des mécaniques à Eurosatory 2012

La PME spécialiste de la mécatronique  rb3d et le CEA List ont conçu un exosquelette qui permet de porter jusqu'à 40 kg de charges sans efforts. Ils ont misés sur des actionneurs électriques alors que les systèmes américains sont hydrauliques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'exosquelette made in France roule des mécaniques à Eurosatory 2012

C'est l'une des démonstrations les plus bluffantes du salon Eurosatory dédié aux équipements et technologies militaires. Sur le stand de la DGA (direction générale de l'armement), une soldate marche d'un pas légèrement emprunté et soulève comme une fleur une caisse de 15 kg. Elle la transporte sans la moindre difficulté et ne grimace alors que la démonstration dure. Comment ? L'exosquelette qu'elle a endossé, fait l'effort à sa place.

"Il est présenté pour la première fois complet : jambes et bras à la fois. Les jambes exercent un effort vertical et transmettent le poids que vous portez au sol", explique Yann Perrot, chef du laboratoire de robotique interactive du CEA List. Une fois finalisée, la structure métallique composée de bras, de jambes et d'un dos mécaniques devrait permettre au soldat de pouvoir porter jusqu'au 40 Kg (puis 100 kg à terme) pendant 5 heures sans fatigue à une vitesse de 4 km/heure. L'exosquelette baptisé Hercule détecte automatiquement les mouvements de l'utilisateur et ne nécessite aucun contrôle radio extérieur, ni la mise en place de capteurs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Hercule est le fruit d'un partenariat entre une PME auxerroise spécialisée dans la mécatronique RB3D, le laboratoire de recherche du CEA Liste spécialisée dans la robotique interactive et l'école d'ingénieurs ESME qui a conçu l'électronique embarquée. Cette innovation a bénéficié de financement de la part de la DGA.

Les jambes d'Hercule sont bourrées d'électronique et d'éléments mécaniques, le tout piloté par des logiciels complexes. Mais la différence la plus importante avec les produits américains ne se voit pas : la gestion de l'énergie. « Nous nous appuyons sur des actionneurs électriques et non hydrauliques. Cela offre un rendement 4 à 5 fois supérieur» explique le chercheur. Il faudra compter environ 20000 euros par équipements.

Des applications civiles sont envisagées notamment dans le bâtiment pour le transport de charge lourde mais également dans les secteurs médical, la sécurité et la logistique...

L'exosquelette Hercule, de la conception aux premiers pas
Démonstration en vidéo

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS