L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine

par Laetitia Volga
Partager
L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine
Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi après l'officialisation d'un accord commercial partiel entre les Etats-Unis et la Chine et la victoire des conservateurs aux législatives britanniques. A Paris, le CAC 40 a gagné 0,59%. Le Dax allemand a pris 0,46% et le Footsie britannique a gagné 1,1%. /Photo d'archives/REUTERS

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi après l'officialisation d'un accord commercial partiel entre les Etats-Unis et la Chine et la victoire des conservateurs aux législatives britanniques.

A Paris, le CAC 40 a gagné 0,59% à 5.919,02 points. L'indice parisien a touché en séance un plus haut de douze ans, à 5.972,17 points.

Le Dax allemand a pris 0,46% et le Footsie britannique a gagné 1,1%. L'indice large Footsie 250, qui regroupe les moyennes capitalisations britanniques essentiellement domestiques, s'est envolé de 3,44%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,67%, le FTSEurofirst 300 de 0,84% et le Stoxx 600 de 1,09%.

Donald Trump a confirmé vendredi la conclusion d'un compromis sur la première phase d'un accord commercial avec la Chine et le début, sans délai, des tractations sur la deuxième phase.

Le président américain, qui s'est exprimé sur Twitter, a par ailleurs annoncé que les droits de douane supplémentaires sur les importations chinoises, qui étaient appelés à entrer en vigueur dimanche ne seraient finalement pas appliqués.

"Il y a encore des points d'interrogation, notamment sur la réduction des tarifs douaniers existants mais, malgré cela, c'est un pas en avant", a déclaré Ryan McKay, chez TD Securities.

Le brouillard s'estompe également sur le dossier du Brexit après la victoire écrasante aux élections législatives britanniques du Premier ministre, Boris Johnson, un succès qui lui donne les coudées franches pour quitter l'Union européenne le 31 janvier comme il s'y est engagé durant la campagne.

"Les résultats d'hier impliquent que Johnson va réaliser le Brexit. Toutefois, son plan visant à conclure un accord commercial d'ici à la fin de 2020 (ndlr, avec les Européens) risque de se heurter à des difficultés. En effet, le gros du travail commence maintenant et il est peu probable qu'un accord, même léger, puisse être conclu en moins d'un an", a commenté Esty Dwek, responsable de la stratégie des marchés chez Natixis IM Solutions.

VALEURS

La nette progression des valeurs domestiques britanniques a profité aux compartiments des transports (+3,55%), de la distribution (+2,88%) et des médias (+2,24%).

Les secteurs les plus sensibles aux questions commerciales ont également été très entourés: l'indice Stoxx de l'automobile et de la technologie ont pris respectivement 1% et 1,53%.

Altice Europe a pris 3% après avoir annoncé la vente de la moitié du capital de sa filiale portugaise de fibre optique, franchissant une nouvelle étape sur la voie de la réduction de son endettement.

Parmi les reculs notables du jour, l'allemand Henkel a cédé 3,67% après avoir dit s'attendre à une baisse de sa marge d'exploitation en 2020.

A WALL STREET

Au moment de la clôture européenne, la Bourse de Wall Street reculait très légèrement après avoir inscrit des records jeudi, entre prises de bénéfices et une certaine prudence sur le commerce.

Le Dow Jones perdait 0,08%, le Standard & Poor's 500 reculait de 0,07% et le Nasdaq Composite de 0,02%.

"Lorsque deux grands pays s'engagent dans une guerre stratégique, dans une grande lutte de pouvoir, cela ne s'efface pas", a déclaré James Clunie chez Jupiter Absolute Return Fund.

CHANGES

Le reflux des incertitudes sur le Brexit galvanise la livre britannique qui bondit de 1,41% face au dollar, contre lequel elle a touché son plus haut niveau depuis mai 2018, et de 1,39% face à l'euro après un pic au plus haut depuis juillet 2016.

L'"indice dollar", qui suit l'évolution du billet vert face à un panier de référence, recule de 0,29%.

La monnaie unique européenne se stabilise autour de 1,113 dollar et se dirige vers un gain hebdomadaire de 1%, sa meilleure semaine en deux mois.

TAUX

Les rendements obligataires repartent à la baisse après avoir profité en séance du regain d'appétit pour le risque suscité par la large victoire de Boris Johnson aux législatives et l'accalmie des tensions commerciales entre Américains et Chinois.

Celui du Bund à dix ans a fini en baisse de trois points de base autour de -0,29%. Il a atteint peu après l'ouverture un pic de six mois à -0,215%.

Le rendement pour le Gilt à dix ans a terminé en repli sous le seuil de 0,8%, après avoir atteint un plus haut de six mois à 0,895%.

Sur le marché américain, les rendements repartent nettement à la baisse, effaçant les gains engrangés la veille en réaction aux informations sur le commerce USA-Chine. Celui des Treasuries à dix ans, qui avait repassé le seuil de 1,9%, évolue autour de 1,8243%.

PÉTROLE

Le soulagement sur le commerce entre les Etats-Unis et la Chine bénéfice aussi au pétrole, qui évolue au plus haut depuis trois mois.

Le Brent gagne 1,17% à 64,95 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) s'adjuge 1,12% à 59,84 dollars.

LES INDICATEURS DU JOUR

Dans cette actualité très chargée, l'augmentation moins importante que prévu des ventes au détail aux Etats-Unis en novembre n'ont pas eu d'effet sur la tendance.

(Édité par)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS