Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'Europe se mobilise pour le spatial

Publié le


La Commission européenne et l'Agence spatiale européenne (ASE) ont présenté aujourd'hui des propositions pour le développement d'un secteur spatial durable et solide sur le Vieux-Continent, qui seront soumises au prochain Conseil européen de l'espace du 22 mai.
«Sans vraie politique spatiale, l'Europe pourrait perdre sa signification. Grâce à cette communication sur la politique spatiale européenne, nous entendons donner à l'Europe la suprématie mondiale à laquelle elle aspire, dans des domaines clés de l'industrie et de la recherche. La proposition d'aujourd'hui marque une étape importante car elle doit permettre à l'Europe de ne pas passer à côté des possibilités considérables offertes par la technologie spatiale», déclare Günter Verheugen, vice-président responsable des entreprises et de l'industrie de la Commission.
Cette communication sur la politique spatiale européenne insiste sur plusieurs points. Une coordination plus efficace des programmes spatiaux civils entre l'ESA, l'UE et leurs États membres respectifs est nécessaire pour garantir le meilleur rapport coût-résultat et éviter un double emploi inutile, en répondant ainsi à des besoins européens communs. Le développement et l'exploitation des applications spatiales européennes comme Galileo ou GMES (Global Monitoring for the Environment and Security) et des applications de télécommunication par satellites doivent être accélérés. L'accroissement des synergies entre les technologies et programmes spatiaux militaires et civils comme la garantie de l'interopérabilité des systèmes civils/militaires doivent mieux être pris en compte. La politique spatiale devra être cohérente avec les relations extérieures de l'UE et leur servir de point d'appui.
Enfin, l'objectif reste d'établir une coopération rapprochée et plus efficace entre la Commission et l'Agence spatiale européenne. Ces dernières étudient actuellement des scénarios en vue d'optimiser l'organisation des activités spatiales en Europe.
Il en va de l'avenir d'un secteur qui a dégagé un chiffre d'affaires de 4,4 milliards d'euros en 2005, avec une main-d'œuvre de 28 000 personnes. L'industrie génère une importante industrie en aval, environ cinq fois plus importante que dans le segment spatial. En dépit d'un investissement européen relativement réduit dans le domaine de l'espace, l'industrie européenne détient 40 % des marchés mondiaux en ce qui concerne la construction, le lancement et l'exploitation de satellites.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle