L'Europe se laissera-t-elle tenter par le vaccin anti-Covid russe Spoutnik V?

Publié le , mis à jour le 31/03/2021 À 19H35

Dossier En août 2020, Vladimir Poutine annonçait à la surprise générale que la Russie avait mis au point "le premier" vaccin contre le Covid-19 offrant une immunité "efficace et durable" . Baptisé Spoutnik V, il a été développé par un centre de recherche d’Etat, avec l'aide financière du fonds souverain russe. Depuis, 57 pays ont autorisé ce vaccin dont 1,5 million de doses auraient été livrées. Un temps regardé avec méfiance, le vaccin russe change de statut dans une Europe qui connaît une nouvelle flambée de l'épidémie et des retards en cascade dans la livraison de vaccins. Après la Hongrie, l'Autriche souhaiterait commander des doses. Emmanuel Macron, qui doit s'exprimer ce mercredi 31 mars à 20 heures, s'est entretenu la veille à ce sujet avec Angela Merkel, qui s'est dite favorable à l'arrivée du Spoutnik V sur le sol européen.

Spoutnik V, le vaccin russe anti-Covid-19 qui tente l'Europe
Tous nos dossiers
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte