Electronique

L’Europe perd son joyau dans les puces, ARM, sa souveraineté technologique est en jeu

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le joyau de l’Europe dans les puces, ARM, passe sous pavillon américain chez Nvidia. Une opération qui intervient dans un contexte géopolitique à hauts risques pour la souveraineté technologique du Vieux Continent.

L’Europe perd son joyau dans les puces, ARM, sa souveraineté technologique est en jeu
Le britannique ARM va être absorbé par l'américain Nvidia
© Nvidia

C’est officiel. Le groupe américain de semi-conducteurs Nvidia, numéro un mondial des processeurs graphiques, a conclu un accord avec le géant japonais de l’Internet SoftBank pour lui reprendre ARM, une société britannique dont la technologie de microprocesseurs est au cœur de plus de 90 % des smartphones et tablettes écoulés dans le monde. L’opération se monte à 40 milliards de dollars en numéraire et actions.

Moteur de l'Internet des objets

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte