L'Usine Energie

L'Europe inquiète pour son gaz russe

, ,

Publié le

L'intervention militaire russe en Crimée a provoqué des hausses des cours du pétrole et plus encore du gaz naturel, rappelant l'importance de la Russie dans l'approvisionnement de l'Europe.

L'Europe inquiète pour son gaz russe © Gazprom

Les cours du gaz naturel et du pétrole brut se sont appréciés en réponse à l'occupation par l'armée russe d'une partie de la Crimée. En une semaine, le prix du gaz naturel a grimpé de 7% indique Powernext (E0901) et celui du Brent, plus modestement de 2% depuis le début du mois. Les prix des hydrocarbures réagissent toujours à l'annonce de nouvelles géopolitiques, rappelle le stratégiste d'UBS Julius Walker. Même si l'Ukraine ne produit pas de brut et n'est qu'un producteur mineur de gaz naturel, les craintes sont liées au rôle de la Russie qui est un acteur majeur des deux marchés. Une détérioration des relations des pays occidentaux avec la Russie pèserait également sur les négociations en cours en Iran et en Syrie.

Lire l'intégralité de cet article sur notre rubrique Indices&Cotations

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte