"L’Europe est prête pour la troisième révolution industrielle"

Pour l’essayiste américain Jérémy Rifkin, l’Europe peut être la première à basculer vers un nouveau modèle industriel, associant l’internet et les énergies renouvelables.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le show est bien rodé. Pour regonfler à bloc des patrons, Jérémy Rifkin n’a pas son pareil. L’essayiste américain est venu la semaine dernière à la WIK (World investment Banking) de la Baule pour défendre son concept de "troisième révolution industrielle", dont il a tiré un best-seller. Pour le chantre de la fin du pétrole, l’avenir de l’industrie passe par une voie étroite : faire converger le secteur de l’internet et celui des énergies renouvelables. "Lorsque vous faites converger les deux, vous changez le paradigme", assure l’Américain qui imagine un monde où chaque citoyen produirait sa propre énergie (verte bien sûr) qu’il échangerait ensuite grâce à des réseaux devenus intelligents.

Pour mener cette révolution, Jérémy Rifkin ne voit pas de meilleur candidat que l’Europe. "La construction européenne après tout a commencé par une coopération dans l’énergie. Qui est mieux positionné que l’Europe pour mener cette nouvelle révolution ?", interpelle l’essayiste. "L’Allemagne et la France réunies ont les meilleures compétences dans l’énergie, la construction, la gestion des réseaux".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour y parvenir, encore faut-il réviser la réglementation, mettre en place des normes. Pour Jérémy Rifkin, "L’Europe peut faire son tournant d’ici un an", si elle le veut. Il est sûr de son fait. En février dernier, lors de son dernier passage en France pour promouvoir sa théorie, l’Américain avait rencontré Arnaud Montebourg. "Je ne l’ai pas revenu depuis qu’il est devenu ministre de l’industrie. Mais il était favorable à l’investissement dans l’économie verte. Il n’y a pas de raison que cela ait changé. Il n’y a pas de plan B si son plan est de réindustrialiser la France".

A Bruxelles, Jérémy Rifkin place aussi ses espoirs dans la nouvelle communication européenne sur la politique industrielle. Cette politique doit être révisée en septembre par le commissaire Antonio Tajani, pour faire une place plus importante aux smard grid et à l’économie verte. Pour faire la troisième révolution industrielle, il faut adapter les normes et la réglementation.

Le financement ? L’essayiste qui conseille depuis une douzaine d’années la commission européenne le balaye d’un revers de la main. "Il reste près de 80 milliards d’euros de fonds structurels européens qui ne sont pas utilisés. Il suffit d’y puiser pour faire les investissements dans les infrastructures qui entraineront ensuite le privé», assure-t-il de façon décisive. Les industriels y sont prêt assure-t-il, car "il y a plus d’argent à faire en réduisant et en gérant sa consommation énergétique et gérer sa consommation qu’à vendre de l’énergie".

Un bémol cependant. "Si l’Europe échoue, l’Asie est dans les starting blocks", prévient l’Américain, avec à la clef des milliers d’emplois dans la rénovation des bâtiments et la production d’énergie et la gestion des réseaux.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS