L'Europe en hausse, la confiance sur la reprise économique persiste

Publié le

par Laetitia Volga

L'Europe en hausse, la confiance sur la reprise économique persiste
Les principales Bourses européennes grimpent mardi à des pics d'environ trois mois. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,83% vers 08h25 GMT. A Londres, le FTSE prend 0,68%. À Francfort, le Dax, fermé pour le lundi de Pentecôte, rattrape son retard et grimpe de 3,23%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski
© Ralph Orlowski

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes grimpent mardi à des pics d'environ trois mois, les perspectives d'une reprise économique mondiale l'emportant une nouvelle fois sur les craintes liées aux relations tendues entre Pékin et Washington et à l'ampleur du mouvement de protestation aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,83% à 4.849,68 points vers 08h25 GMT, un plus haut depuis le 10 mars. A Londres, le FTSE prend 0,68%.

À Francfort, le Dax, fermé pour le lundi de Pentecôte, rattrape son retard et grimpe de 3,23%, pour atteindre un pic depuis le 5 mars.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 2,07%, le FTSEurofirst 300 de 1,36% et le Stoxx 600 de 1,39%, évoluant également à un niveau qu'il n'avait pas touché depuis près de trois mois.

Les Bourses européennes ont entamé lundi le mois de juin sur une note positive dans la foulée d'un mois de mai faste pour les marchés d'actions, les investisseurs saluant les signes de reprise de l'économie - perceptibles notamment avec la progression des indices manufacturiers en Europe, aux Etats-Unis et en Chine - et l'absence de représailles américaines sévères contre la Chine autour de la situation à Hong Kong.

Les investisseurs préfèrent une nouvelle ce mardi mettre de côté les facteurs de risques que sont les relations toujours tendues entre les Etats-Unis et la Chine, qui aurait demandé à ses entreprises publiques d'arrêter les importations de soja et de porc américains, et les manifestations violentes qui secouent les principales villes des Etats-Unis depuis la mort d'un homme afro-américain lors de son interpellation par la police.

Donald Trump s'est dit prêt lundi à déployer l'armée face aux violences qui ont éclaté pour la septième nuit consécutive dans différentes villes du pays, dont Los Angeles et New York.

VALEURS

Le secteur automobile brille dans les premiers échanges, son indice Stoxx prenant 4,89%, la plus forte hausse devant celui de l'assurance (+3,25%) et de l'immobilier (+3,05%).

Lufthansa gagne 6,43%, parmi les premiers contributeurs à la hausse du Dax, après la validation par son conseil de surveillance du plan de sauvetage gouvernemental de 9 milliards d'euros.

Toujours à Francfort, Volkswagen, BMW et Daimler prennent entre 5,81% et 9,05%, soutenus par des informations selon lesquelles le ministère allemand de l'Economie a proposé l'instauration d'un dispositif de primes à l'achat de véhicules neufs pour un montant représentant 5 milliards d'euros.

A Paris, Unibail-Rodamco-Westfield (+9,39%) est en tête du CAC après avoir annoncé la réouverture de 65 de ses 90 centres commerciaux avec la levée progressive des mesures de confinement.Le groupe TF1 bondit de 7,82% après l'annonce d'un partenariat avec l'espagnol Mediapro pour le lancement d'un chaîne Telefoot en France.

En baisse, Seadrill perd 7,62%, le spécialiste norvégien des forages pétroliers en mer ayant fait part d'une dépréciation de 1,2 milliard de dollars sur la valeur de ses puits de forage et prévenu qu'il lui faudrait peut-être convertir une partie de ses 7,4 milliards de dollars de dette en actions pour assurer sa survie.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains préfigurent une ouverture en hausse de 0,1% à 0,4% après la position de fermeté affichée par Donald Trump et les nouvelles manifestations violentes dans le pays.

Lundi, Wall Street a débuté dans le rouge mais la tendance a par la suite profité de la publication de l'indice ISM manufacturier, qui est remonté en mai après avoir touché en avril un creux de 11 ans.

L'indice Dow Jones a gagné 0,36% à 25.475,02 points. Le S&P-500 a pris 0,38%, à 3.055,73 points et le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,66% à 9.552,05 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a pris 1,19%, à un plus haut en clôture depuis le 26 février, les espoirs de reprise de l'économie mondiale dopant les attentes de résultats des entreprises.

Les Bourses chinoises ont fini en légère hausse à la faveur de l'optimisme sur un redémarrage économique bien que les tensions entre Pékin et Washington ont limité les gains. L'indice composite de la Bourse de Shanghai s'est adjugé 0,2% et le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale 0,3%.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar a touché en séance un nouveau plus bas depuis la mi-mars contre un panier de six autres devises de référence, les cambistes délaissant le billet vert, considéré comme une valeur refuge, en raison de leur espoir d'une reprise économique mondiale.

L'euro monte à 1,1165 dollar, un plus haut depuis le 17 mars.

TAUX

Du côté de l'obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans, la référence européenne, perd environ trois points de base à -0,419% après avoir grimpé lundi à -0,383%, un plus haut depuis le 23 avril.

L'attention des investisseurs commence à se porter sur la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi dont les marchés attentent une augmentation de la taille du Programme d'achats d'urgence pandémique (PEPP).

Selon une information de presse, de nombreux membres du conseil des gouverneurs de la BCE s'opposeraient à une augmentation des achats dans le cadre du PEPP dans l'immédiat, préférant attendre plusieurs mois.

Le rendement des Treasuries à dix ans est quant à lui inchangé, à 0,664%.

PÉTROLE

Les prix du pétrole augmentent dans l'attente d'une possible prolongation des réductions de production par l'Opep et ses partenaires, qui tiendront vraisemblablement une réunion jeudi.

Le Brent progresse de 1,23% à 38,79 dollars le baril et le brut léger américain (WTI) avance de 0,85% à 35,74 dollars.

AUCUN INDICATEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR À L'AGENDA DU 2 JUIN

(édité par Patrick Vignal)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte