Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Europe dans le vert mais la prudence demeure sur le commerce

Publié le

par Laetitia Volga

L'Europe dans le vert mais la prudence demeure sur le commerce
Les principales Bourses européennes évoluent en hausse prudente vendredi. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,24% àvers 09h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,1% et à Londres, le FTSE 100 évolue en hausse de 0,82%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau
© Regis Duvignau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse prudente vendredi au lendemain de l'annonce d'une possible reprise des négociations sur le commerce et le ton accommodant adopté une nouvelle fois par le président de la Réserve fédérale.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,24% à 4 817,27 points vers 09h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,1% et à Londres, le FTSE 100 évolue en hausse de 0,82%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,25%, le FTSEurofirst 300 de 0,41% et le Stoxx 600 de 0,29%.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a annoncé jeudi qu'il était très probable que le vice-Premier ministre chinois, Liu He, se rende à Washington d'ici à la fin du mois, laissant ainsi entendre que les pourparlers sur le commerce devraient se poursuivre entre des responsables de haut rang.

Cette annonce intervient après trois jours de négociations entre représentants américains et chinois à Pékin, dont la teneur a été saluée jeudi par Donald Trump mais qui ont laissé les investisseurs sur leur faim.

Les tensions fondamentales entre les Etats-Unis et la Chine "ne vont probablement pas disparaître et il est fort probable que tout accord de suspension des tarifs finisse par être rompu lorsqu'il deviendra évident que les objectifs de Trump ne peuvent pas vraiment être atteints", tempère Jeremy Lawson, économiste en chef chez Aberdeen Standard Investments.

Selon des informations de Reuters, le gouvernement chinois pense définir un objectif de croissance de 6% à 6,5% pour cette année, alors que celui de 2018 était d'environ 6,5%.

Côté américain, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, a répété jeudi que la banque centrale pouvait se permettre d'être patiente vis-à-vis de sa politique de normalisation monétaire au vu d'indicateurs montrant une stabilité de l'inflation.

Alors que la publication de nombreux indicateurs est suspendue pour cause de "shutdown", les investisseurs prendront connaissance des chiffres mensuels des prix à la consommation en décembre aux Etats-Unis. Le consensus Reuters les attend en hausse de 1,9% sur un an, contre +2,2% à fin novembre.

Au Royaume-Uni, la croissance a atteint en novembre son rythme le plus lent en six mois dans un contexte d'incertitudes pour les entreprises avec le Brexit et les tensions sur le commerce mondial.

VALEURS

En Bourse, Renault recule de 2,08% après les divers annonces concernant son PDG, Carlos Ghosn, visé par deux nouvelles inculpations du parquet de Tokyo et qui risque 15 ans de prison.

De nombreux changements de recommandation animent par ailleurs la cote à Paris: Hermès compte parmi les plus fortes hausses du SBF 120 (2,04%) après un relèvement du conseil de Credit Suisse à "surperformance" tandis que Suez et Veolia reculent respectivement de 2,13% et de 1,51% après les dégradations de Société générale.

Ailleurs en Europe, le titre Altice gagne 0,63%, après avoir pris jusqu'à 6% dans les premiers échanges, et Iliad 1,689%, après la publication d'un article relançant les spéculations de consolidation du marché des télécoms en France.

A WALL STREET

La séance de jeudi à Wall Street s'est terminée sur une cinquième hausse consécutive, soutenue par des propos du président de la Réserve fédérale, qui a une nouvelle fois promis patience et réactivité de la part de la banque centrale. [.NFR] Les trois indices majeurs ont pris entre 0,42% et 0,51%.

Les grands magasins et autres valeurs de la distribution ont néanmoins pesé sur la tendance après de multiples publications faisant état d'une faiblesse des ventes lors des fêtes de fin d'année. Macy's notamment a chuté de 17,69% après un avertissement sur ses résultats et Kohl's a perdu 4,81% après la publication de ventes décevantes.

L'indice S&P des biens de consommation non essentiels est le seul des 11 grands indices sectoriels S&P à avoir fini dans le rouge (-0,23%).

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,97% dans le sillage de Wall Street. En Chine, l'indice SSE composite de la Bourse de Shanghai a terminé en territoire positif (+0,7%) alors que Pékin et Washington pourraient reprendre les négociations sur le commerce.

CHANGES

Le dollar recule de 0,16% face à un panier de devises de référence, affaibli par les commentaires du président de Jerome Powell. Ce repli du billet vert profite à l'euro qui remonte vers 1,1520 dollar après un pic de près de trois mois jeudi à 1,1570.

Le yuan a atteint face au dollar son plus haut niveau depuis fin juillet grâce, notamment, aux espoirs de progrès dans les négociations américano-chinoises.

TAUX

Sur le marché des emprunts d'Etats, le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans retombe de deux points de base à 2,708%. Celui du Bund allemand de même échéance, référence pour l'ensemble de la zone euro, suit la même trajectoire à 0,182%.

Le marché suivra notamment en fin de matinée les résultats d'une adjudication très attendue du Trésor italien, d'un montant qui pourrait atteindre 6,5 milliards d'euros à trois, sept et 30 ans.

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, le Brent grimpe de plus de 1% à 62,35 dollars et le brut léger américain remonte au-dessus des 53 dollars le baril.

(Édité par Marc Angrand)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle