L'Europe boursière hésite avant le week-end mais Wall Street monte

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi alors que Wall Street restait bien orientée à mi-séance, grâce à la hausse de Nike et des valeurs bancaires mais aussi à des statistiques globalement rassurantes sur l'évolution des prix aux Etats-Unis.
L'Europe boursière hésite avant le week-end mais Wall Street monte
Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi. À Paris, le CAC 40 a perdu 0,13% alors qu'à Londres, le FTSE 100 prenait 0,37% et qu'à Francfort, le Dax avançait de 0,12%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,13% (8,28 points) à 6.622,87 points alors qu'à Londres, le FTSE 100 prenait 0,37% et qu'à Francfort, le Dax avançait de 0,12%.

L'indice EuroStoxx 50 a fini sur un repli symbolique de 0,04% mais le FTSEurofirst 300 affiche une hausse de 0,14% et le Stoxx 600 un gain de 0,13%.

La semaine, une nouvelle fois marquée par le débat sur l"'inflation et les politiques monétaires, se solde pour le Stoxx 600 par une progression de 1,23% contre +0,82% pour le CAC 40.

Si l'agenda économique et financier du jour était maigre en Europe, il était plus nourri aux Etats-Unis avec notamment les chiffres mensuels des revenus et dépenses des ménages, qui incluent l'indice des prix de base "core PCE", très surveillé par la Réserve fédérale.

Cet indice a progressé moins qu'attendu en mai (de 0,5% contre +0,6% attendu par le consensus Reuters) même s'il affiche une progression de 3,4% sur un an.

"Les chiffres d'aujourd'hui sur l'inflation devraient calmer quelques nerfs sur l'envolée de l'inflation", estime Ryan Detrick, responsable de la stratégie de marché de LPL Financial. "N'oublions pas que le PCE est la mesure de l'inflation favorite de la Fed et qu'il pourrait bien être en train de s'approcher de son pic, ce qui aiderait la Fed à maintenir sa position accommodante."

Au moment de la clôture en Europe, l'indice Dow Jones gagnait 0,68%, le S&P 500 prenait 0,29% après un record à 4.280,55 points et le Nasdaq Composite était pratiquement inchangé.

L'action Nike affichait alors un bond de près de 14% après des résultats et des prévisions meilleurs qu'attendu tandis que le secteur bancaire (+1,29%) profitait des résultats positifs des tests de résistance menés par la Fed, synonymes d'une reprise des dividendes et des rachats d'actions.

Le marché américain bénéficie aussi du compromis entre la Maison blanche et le Congrès concernant le plan massif d'investissement dans les infrastructures américaines.

VALEURS

En Europe, la plus forte progression sectorielle du jour est pour le compartiment des matières premières, dont l'indice Stoxx a pris 0,97%. A Paris, ArcelorMittal a fini en tête du CAC 40 avec une hausse de 2,82% et à Londres, BHP Group a pris 2,13%.

Adidas affiche la meilleure performance du Stoxx 600 (+6,44%) dans le sillage de Nike.

A la baisse, le compartiment des transports et des loisirs a cédé 1,46%, les dernières annonces britanniques sur l'assouplissement des restrictions sanitaires ayant été jugées trop prudentes.

Vallourec, lanterne rouge du SBF 120 parisien, a chuté de 8,51% après avoir bouclé une augmentation de capital de 300 millions d'euros par émission d'actions nouvelles.

CHANGES

Les chiffres des revenus et dépenses des ménages américains, qui montrent aussi une stagnation de la consommation en mai, pèsent sur le dollar: l'indice mesurant sers fluctuations face à un panier de devises de référence recule de 0,07% et l'euro remonte à 1,1938.

TAUX

Indifférent dans un premier temps aux chiffres des revenus et dépenses des ménages, le marché obligataire américain s'est orienté à la baisse après l'ouverture de Wall Street et creusait ses pertes au moment de la clôture européenne. Le rendement des bons du Trésor à dix ans prenait alors 3,5 points de base à 1,5224%.

Le marché européen a suivi la tendance: la séance se solde par une hausse de trois points de base du rendement du Bund à dix ans, à -0,157% et de plus de quatre points à 0,197% pour son équivalent français FR10YT=RR>, brièvement repassé en séance au-dessus de 0,2% pour la première fois depuis le 31 mai.

PÉTROLE

Les cours du pétrole restent bien orientés et s'acheminent vers une cinquième semaine consécutive de hausse grâce à l'amélioration continue des perspectives de reprise de la demande et à la prudence attendue de la part de l'Opep et de ses alliés, qui feront le point jeudi sur leur stratégie de production.

Le Brent gagne 0,5% à 75,94 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,87% à 73,94 dollars.

Sur la semaine, ils affichent pour l'instant l'un comme l'autre une progression de plus de 3%.

(Avec la contribution de Terence Gabriel à New York, édité par Sophie Louet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS