L'Europe boursière efface ses pertes grâce à la reprise

par Laetitia Volga

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Europe boursière efface ses pertes grâce à la reprise
Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi. À Paris, le CAC 40 a gagné 1,4%. Le Footsie britannique a pris 1,68% et le Dax allemand a avancé de 2,12%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi, effaçant leurs pertes de la veille grâce à l'optimisme concernant la reprise économique, alimentée notamment par de solides résultats d'entreprises et les signes d'accélération de la croissance de l'activité en zone euro.

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,4% à 6.339,47 points. Le Footsie britannique a pris 1,68% et le Dax allemand a avancé de 2,12%.

L'indice EuroStoxx 50 affiche un gain de 1,99%, le FTSEurofirst 300 de 1,9% et le Stoxx 600 de 1,82%.

Après un net mouvement de prises de bénéfice mardi, les actions sont reparties de l'avant, aidées par les résultats des enquêtes IHS Markit qui ont montré une accélération de la reprise de l'activité dans la zone euro en avril.

La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a par ailleurs clarifié les propos qui avaient fait décrocher Wall Street mardi selon lesquels les taux d'intérêt pourraient devoir être relevés pour éviter une surchauffe de l'économie: elle a précisé, après la fermeture des marchés mardi, qu'elle ne prévoyait ni ne recommandait une hausse des taux par la Réserve fédérale et que l'inflation n'était pas susceptible d'être un problème.

VALEURS

La plupart des indices sectoriels ont clôturé en hausse avec des progressions marquées pour les compartiments cycliques comme les ressources de base (+4,74%), au plus haut depuis avril 2011, et de l'énergie (+3,23%).

Le compartiment lié à la technologie a repris 2,74% après avoir chuté de 3,75% mardi.

A Paris, STMicro, Total et ArcelorMittal ont gagné entre 2,30% et 4,92%.

Stellantis a bondi de 7,03% après l'augmentation de son chiffre d'affaires proforma au premier trimestre, malgré la pénurie de puces, qui devrait s'aggraver au deuxième trimestre.

Hugo Boss a grimpé de 5,19% après avoir vu ses ventes trimestrielles presque doubler en Chine continentale, une dynamique qui devrait durer malgré des appels au boycott, selon le groupe de mode.

BNP Paribas a gagné 3,49%, bénéficiant d'un relèvement de recommandation par Berenberg à "conserver".

A WALL STREET

Au moment de la clôture des marchés en Europe, Wall Street était en hausse de 0,4% à 0,6% et le Dow Jones avait inscrit un record à 34.293,43 points.

General Motors affichait une progression de 4,50% après avoir publié un bénéfice trimestriel largement supérieur aux attentes malgré l'impact de la pénurie de semi-conducteurs.

Lyft, Uber et DoorDash reculait de 1,4% à 3,5%après l'abandon par le département du Travail d'un projet de l'ancien président Donald Trump qui aurait permis aux entreprises de qualifier plus facilement leurs travailleurs en indépendants au lieu d'employés.

LES INDICATEURS DU JOUR

Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 742.000 emplois en avril, un nombre inférieur aux attentes mais le plus élevé enregistré en sept mois, après 565.000 en mars, ont montré les résultats de l'enquête mensuelle d'ADP.

Cette enquête est publiée deux jours avant le rapport mensuel du département du Travail, qui devrait, selon le consensus, montrer une nouvelle augmentation des créations d'emplois non agricoles, à 978.000 contre 916.000 en mars.

Toujours aux Etats-Unis, la croissance de l'activité du secteur des services a ralenti en avril, l'indice ISM s'affichant à 62,7 contre 63,7 le mois précédent.

TAUX/CHANGES

Les rendements obligataires ne varient presque pas: celui des Treasuries à dix ans est stable à 1,5996% et son équivalent allemand a fini à -0,23% Sur le marché des devises, le regain d'appétit pour les actifs à risque ne profite pas à l'euro, en repli juste en dessous de 1,20 dollar et le billet vert est inchangé face à un panier de devises de référence.

PÉTROLE

Le pétrole monte, soutenu par l'amélioration de la situation économique dans plusieurs grands pays et par l'annonce par l'Energy Information Administration (EIA) d'une diminution plus importante qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière (-8 millions de barils).

Le baril de Brent gagne 0,67% à 69,34 dollars et celui de brut léger américain 0,55% à 66,05 dollars.

MÉTAUX

Le cours du cuivre a atteint en séance son plus haut niveau en dix ans, à plus de 10.000 dollars la tonne, les signes de reprise dans les plus grandes économies du monde renforçant les espoirs de rebond de la demande.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS