L'Europe boursière au plus haut, confiante dans la reprise

par Laetitia Volga

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Europe boursière au plus haut, confiante dans la reprise
Les principales Bourses européennes évoluent en hausse vendredi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,38%. À Francfort, le Dax prend 0,36% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,29%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse vendredi au lendemain de la publication de solides données économiques américaines mais la tendance pourrait évoluer après la publication d'une mesure très suivie de l'inflation aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,38% à 6.459,88 points vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,36% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,29%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,37%, le FTSEurofirst 300 de 0,32% et le Stoxx 600 de 0,36%.

Ce dernier a une nouvelle fois inscrit un record, à 448,19 points, porté par l'annonce aux Etats-Unis d'un recul plus important que prévu des inscriptions au chômage et de l'accélération de la croissance du produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre, à 6,4% en rythme annualisé.

Le rythme de la reprise économique a suscité des inquiétudes quant à une éventuelle envolée de l'inflation, bien que les membres de la Réserve fédérale aient multiplié les messages rassurants.

Les investisseurs suivront avec attention les statistiques mensuelles des revenus et dépenses des ménages aux Etats-Unis à 12h30 GMT, qui incluent l'indice des prix "core PCE", le baromètre de l'inflation privilégié par la Fed.

"Les investisseurs, rassurés sur la reprise économique, vont désormais se focaliser sur les pressions inflationnistes et vont attendre de la Fed une définition claire et un horizon précis de ce qu'est pour l'institution une 'inflation transitoire'. A ce stade, la tendance de fond n'est pas remise en question même si les catalyseurs se font plus rares et les investissements plus réfléchis", écrivent les analyste de Saxo Banque.

Les investisseurs seront également attentifs à la présentation par Joe Biden d'un projet de budget annuel qui porterait les dépenses fédérales à 6.000 milliards de dollars, selon le New York Times.

VALEURS

Une large majorité des secteurs européens sont en hausse dans les premiers échanges. L'indice Stoxx des banques (+0,57%) a atteint un plus haut depuis février 2020

A Paris, Airbus se distingue à nouveau et gagne 2,38%, en tête du CAC 40, après avoir déjà grimpé de 9,22% jeudi à la suite du relèvement de ses objectifs de production en citant la reprise du secteur aéronautique.

Safran continue d'en profiter et s'octroie 2,14%, devant Credit agricole (+1,60%), qui prend la troisième place du classement.

A WALL STREET

Les contrats à terme signalent pour l'instant une ouverture en hausse au lendemain d'une séance positive pour le Dow Jones et le S&P-500 grâce aux bons chiffres du chômage.

Les titres de croissance ont souffert pour leur part de la remontée des rendements obligataires, ce qui a freiné le Nasdaq, qui a terminé quasiment inchangé.

L'indice Dow Jones a gagné 0,41% à 34.464,64 points, le S&P-500 a pris 0,12% à 4.200,88 points. Le Nasdaq Composite a fini de son côté quasi-stable (-0,01%) à 13.736,28 points.

Boeing a grimpé de 3,87% dans le sillage de son concurrent Airbus.

EN ASIE

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a pris 2,1%, les progrès de la campagne de vaccination au Japon ayant incité les investisseurs à revenir sur le marché des actions.

En Chine, le CSI 300 (-0,32%) et l'indice composite de Shanghai (-0,22%) ont fini en baisse mais ont enregistré sur la semaine leur meilleure performance depuis plus de trois mois, les craintes liées à l'inflation et au resserrement de la politique monétaire s'étant estompées et le renchérissement du yuan favorisant les afflux de capitaux étrangers.

TAUX/CHANGES

Le billet vert (+0,11%) est en légère hausse face à un panier de référence composé de six devises avant l'indice des prix PCE américain.

L'euro recule dans les mêmes proportions, à 1,2184 dollar.

Le rendement des emprunts d'Etat américains est en petite hausse après avoir déjà pris quatre points de base jeudi et en Europe, le rendement du Bund à 10 ans est peu changé, à -0,168%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole est stable avec une baisse de 0,12% pour le baril de Brent à 69,38 dollars tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) grappille 0,09% à 66,9.

(édité par Patrick Vignal)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    SAFRAN
ARTICLES LES PLUS LUS