Technos et Innovations

L'Europe au chevet de l'industrie textile

,

Publié le

Pas moins de cinq ministres européens, parmi lesquels la française Nicole Fontaine, ministre déléguée à l'industrie, se sont réunis aujourd'hui à Bruxelles pour tenter de sortir le secteur textile de l'ornière.


Rassemblés autour des commissaires Erkki Liikanen (entreprises), Pascal Lamy (commerce international) et Philippe Busquin (recherche), les ministres de l'industrie portugais, espagnol, italien et français ont constitué le « Groupe de textile européen de haut niveau ». Ils ont prévu de se réunir trois fois d'ici au mois de juillet. Leur mission : rechercher des solutions afin d'améliorer la compétitivité du secteur en prévision de l'ouverture totale du marché mondial.
La fin des quotas d'importation, programmée au 1er janvier 2005, devrait encourager massivement les importations en provenance d'Asie, et de Chine en particulier. Ce bouleversement, qui interviendra quelque mois après l'élargissement de l'Union aux dix pays Pecos, devrait encore aggraver une situation déjà plus que tendue : l'industrie textile française a perdu 15 000 emplois pour la seule année 2003.
Face a cette échéance, le groupe de Textile a émis plusieurs pistes de travail. Il milite activement avec la Commission pour la création d'une zone pan-euroméditérranéenne, qui inclurait l'Union européenne à 25 et les pays méditerranéens (qui bénéficie de coûts de production relativement bas), et qui permettrait de contrebalancer la puissance chinoise sur ce secteur. Le groupe prévoit également de faciliter l'accès des PME du secteur aux financements européens en matière de recherche, de développement et d'aide à la création. Nicole Fontaine a de son côté, milité pour un renforcement des instruments communautaires de lutte contre la contrefaçon. La ministre a par ailleurs insisté sur la nécessité d'une vigilance accrue pour que soient respectées les règles de l'OMC. « Compte tenu de l'importance croissante de la Chine dans le commerce mondial du textile habillement, la création d'un observatoire communautaire sur ce pays s'avère indispensable », a rappelé Nicole Fontaine. 
Yves Dougin
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte