Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L'Europe a produit plus de 19 millions de véhicules en 2016, un record

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

Vu sur le web En ajoutant camions et bus, la production de véhicules en Europe devrait dépasser le seuil des 20 millions, rapporte un article du Figaro .

L'Europe a produit plus de 19 millions de véhicules en 2016, un record
L'Allemagne reste le premier pays exportateur en Europe.
© Kacper Pempel / Reuters

"Le plus haut de l’histoire de l’automobile". La production de véhicules légers en Europe - voitures et utilitaires - devrait atteindre les 19,1 millions d’unités en 2016, selon un article publié mercredi 21 décembre par Le Figaro, qui relaye une étude du cabinet PwC. Une augmentation de 5,7% sur un an qui, si l’on y ajoute camions et bus, pourrait permettre de toucher le seuil des 20 millions de véhicules.

D’après Le Figaro, cette dynamique tient aux bonnes ventes de voitures en Europe. Celles-ci devraient progresser de 7% sur l’année. Avec un fait notable : si la majorité des véhicules est vendue sur place, l’Europe est aussi exportatrice. Les véhicules vendus à l’étranger sont essentiellement des voitures premium, à destination de la Chine ou des Etats-Unis. L’Allemagne est la grande championne en la matière, avec 6 millions d’unités exportées.

En France, des ventes en croissance de 4%

Une situation bien différente de celle de la France et de la Belgique, qui ont à l’inverse "beaucoup souffert", relève Le Figaro. La production en France reste ainsi éloignée du sommet de 2002 – 3,65 millions de véhicules. Pour autant, l’Hexagone surfe sur le dynamisme global. Le pays devrait ainsi connaître une croissance de 4% en 2016, avec 2 millions de voitures assemblées au cours de l’année. Chez Renault, les ventes ont décollé de 12% sur les onze premiers mois de l’année, rappelle Le Figaro, tandis que PSA a connu une hausse de 1,2%.

Pour les deux constructeurs, les perspectives pour 2017 restent encourageantes. Chez PSA, l’industrialisation des 2008, 3008 et 5008 en France ouvre de belles perspectives tandis que chez Renault, c’est la Nissan Micra, assemblée à l’usine de Flins, qui ouvre de belles opportunités. Mais quelques facteurs extérieurs pourraient tout de même venir noircir ce beau tableau dans l'avenir, détaille François Jaumain dans les colonnes du journal : "les conséquences du Brexit, qui pourrait provoquer une hausse des prix des voitures importées d'Europe, celles du référendum italien ou les élections en France et en Allemagne".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle