L'étude sur le temps de travail fait des vagues

[ACTUALISE] - Coe-Rexecode crée la polémique avec son étude sur le temps de travail en Europe publiée le 11 janvier. Syndicats et opposition se disent surpris par les conclusions concernant la France et se montrent critiques à son encontre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'étude sur le temps de travail fait des vagues

Selon le rapport de Coe-Rexecode, la durée de travail des salariés en France à temps plein est l’une des plus faibles d’Europe. Un constat qui surprend Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande.

Questionné sur France 2 le 12 janvier, il estime que "c'est une étude d'un institut notoirement patronal, qui donne des chiffres rigoureusement inverses à ce que tous les instituts ont donné jusqu'à présent, y compris les instituts publics, Eurostat, Insee...".
Il précise que la méthodologie employée est "spéciale car on ne parle du travail à temps partiel où la durée du travail en Allemagne est beaucoup plus faible qu'en France". Et s’inquiète que ne soit pas pris en compte une donnée objective à savoir le chômage qui a cru beaucoup plus en France depuis 10 ans qu’ en Allemagne.

Pierre Moscovici met en garde contre le fait que cette étude ne serve "d’inspiration à certains pour revenir sur l’éternel débat des 35 heures". Pour lui, le problème central reste celui de la "qualité de l’appareil industriel et productif".

Pour le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, cette étude est une "une campagne du culpabilisation des salariés". A l’issue d’un entretien avec le candidat socialiste François Hollande, il dénonce une étude menée par "un organisme économique patronal qui s’efforce de montrer que les Français ne travaillent pas assez".

"Ce n'est pas très original : nous coûtons trop cher, nous ne travaillons pas assez, nous fraudons sur les prestations sociales, affirme-t-il. Du point de vue des rémunérations, nous sommes en dessous de la main d'œuvre en Allemagne et du point de vue du temps de travail, nous sommes très comparables".

Face à ces arguments, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, estime que cette étude est la preuve qu'il faut travailler davantage en France. "On le voit aujourd'hui, avec l'étude qui est publiée, il faut qu'on travaille davantage, il faut qu'on fasse travailler davantage de monde" notamment les seniors et les jeunes, souligne le ministre. Si malgré ce classement, la France réussit à se maintenir c'est parce qu'il y a une formidable productivité en France, mais la productivité ne suffit pas, il faut aussi la compétitivité".

L'institut économique, qui se base sur des données comparables fournies par Eurostat, avance que les salariés français à temps plein ont travaillé 1.679 heures en 2010, "soit 224 heures de moins que l'Allemagne" ou "177 heures de moins que le Royaume-Uni".

Selon Hervé Novelli, secrétaire général adjoint de l'UMP, la question de la durée du travail devra être au coeur des discussions lors du sommet social du 18 janvier. Et elle devra être abordée "sans tabou", a-t-il affirmé, conforté par cette étude Coe-Rexecode. "Contrairement à François Hollande et aux socialistes qui souhaitent à tout prix préserver les 35 heures, l'UMP est convaincue que pour renouer avec la croissance et l'emploi, les Français vont devoir travailler plus et mieux", a-t-il commenté, jeudi 12 janvier.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS