Economie

L'ETI Axyntis en passe de reprendre un site à la multinationale 3M

Stéphane Frachet , ,

Publié le

Le spécialiste de la chimie fine Axyntis devrait racheter une usine sous-exploitée à l'américain 3M à Pithiviers (Loiret). Les 60 salariés seraient conservés.

L'ETI Axyntis en passe de reprendre un site à la multinationale 3M
Atelier 3M à Pithiviers (Loiret).
© 3M

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Les deux usines sont voisines. Elles ont même un bassin anti-incendie en commun. Le groupe français de chimie fine Axyntis, qui exploite l'usine Orgapharm de Pithiviers (Loiret), veut reprendre son voisin, 3M, spécialisé dans les actifs pharmaceutiques. La transaction, dont le montant n'a pas été communiqué, devrait être finalisée d'ici fin 2016, une fois les consultations des représentants des salariés réalisées.

Présent dans toute l'industrie, propriétaire du brevet du papier de verre, du post-It et des éponges scotch-brite, le géant américain 3M ne faisait pas mystère de son désengagement de ce créneau des principes actifs. Depuis 2009, le site ne produisait plus de médicaments en direct, mais avait conservé une activité de sous-traitance. "Cette usine était la dernière unité de ce type dans le monde pour 3M", résume un porte-parole du groupe amérocain.

En 2009, 3M employait 250 salariés sur la zone chimique de Pithiviers, 80 en 2013, 60 aujourd'hui. Le retrait a pris du temps, il faut dire que la multinationale a vécu une expérience traumatisante en 2009 avec une direction prise en otage à l'annonce de la fermeture des ateliers.

Pour autant, elle a maintenu les 6,5 hectares du site et les 2 500 mètres carrés de salles blanches en bon état, avec des investissements réguliers sur les réacteurs.

De son côté, David Simonnet, président d'Axyntis, veut prendre possession de ce site certifié par la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité de contrôle qui valide les produits vendus sur le sol américain. En outre, cette usine peut produire jusqu'à 200 tonnes de principes actifs par an. Avec la baisse des volumes dans la pharmacie, elle se contentait de moins de la moitié, d'où l'intérêt de l'accoler à un spécialiste du secteur.

Axyntis représente actuellement un groupe de six usines et 420 salariés. Il table sur un chiffre d'affaires de 82 millions d'euros en 2016. Avec cette unité de production contiguë à Orgapharm, l'ETI entend se développer sur son créneau, les petits lots de chimie de spécialité pour la pharmacie et la cosmétique.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte